Voyage Islande - Votre carnet de voyage pour l'Islande
En ce moment
temps -1°
11:03

Le canyon de Rauðfeldar

le 14 janvier 2017
par Sig
Le canyon de Rauðfeldar

La péninsule de Snaefellsnes regorge de randonnées c'est bien connu, mais également de curiosités naturelles. C'est le cas du canyon de Rauðfeldar.

Seulement quelques kilomètres après le magnifique petit village cotier d'Arnarstapi et sa célèbre randonnée vers Hellnar, le long de la 574 en direction de l'Est, se trouve un panneau qui indique Rauðfeldar vers la gauche.

De la route 574 on le voit déjà au loin et un petit parking situé à tout juste 500m permet d'y faire une halte. Comme d'habitude en Islande, un panneau blanc écrit en rouge indique un spot intéressant.

Raudfeldar

Une légende locale à l'origine de son nom

Le canyon tient son nom d'une légende locale qui mellait des êtres mi-troll mi-homme. La légende raconte que Rauðfeldur qui jouait alors avec Helga, sa cousine, la poussa accidentellement sur un iceberg qui dériva alors jusq'au Groenland.

Bárður, le père de Helga pousa alors Rauðfeldur pour se venger dans le canyon qui porte désormais son nom : le canyon Rauðfeldar. L'histoire explique également que Bárður est alors parti se réfugier et peut être aperçu du sommet du canyon!

Un très beau canyon

Raudfeldar

Les 500m qui mènent jusqu'à l'entrée du canyon sont très raides, et il faut compter 10 minutes pour y monter. En arrivant on voit l'étroite entrée et un ruisseau au milieu de celui-ci.

Il faudra avancer de pierre en pierre dans le canyon pour pouvoir y pénétrer sans mettre les pieds dans l'eau. Le canyon n'est pas très profond et au fond de celui-ci se trouve une petite plateforme qui permet d'observer un puits de lumière.

On a l'impression de se trouver dans une petite cave sombre, humide et très fraiche. Sur les côtés les parois sont presque totalement recouvertes de mousse et au sol les pierres très humides sont parfois un peu glissantes.

Le fond du canyon est plutôt étroit, il y a peu de place et donc peu de recul pour pouvoir prendre facilement des photos.

L'endroit est très impressionnant et l'entrée plutôt sympa, en particulier avec des enfants qui prennent beaucoup de plaisir à sauter sur les pierres sans mettre les pieds dans le ruisseau.

Sur la route entre l'église noire de Buðir et Arnarstapi, il serait vraiment dommage de ne pas y faire une halte.