En ce moment
temps
07:17

2012 La péninsule de Melrakkasletta

le 02 juillet 2012
par Sig
2012 La péninsule de Melrakkasletta

La péninsule de Tjornes et l'extreme Nord Est

Jour : Lundi 2 Juillet

Le voilà le jour de pluie que nous redoutions. Selon vedur, seul l’extrème Nord (péninsule de Melrakkasletta au Nord d’Asbyrgi) est épargné. Encore un coup de chance puisque c’est exactement ou nous avons prévu d’aller aujourd’hui, je ne connais pas du tout cette péninsule et cette région d’Islande qui à priori est vraiment perdue.

Le port d'HusavikUn petit détour tout de même le matin par Akureyri, histoire de voir si Pedro Myndir pourra faire quelque chose pour moi… Arrivée à 9H à Akureyri, le magasin est ouvert ! Un jeune Islandais me demande de lui montrer l’objectif, il le nettoie plusieurs fois mais ne peut que constater le décès définitif de celui-ci, plus qu’une solution pour moi, lui demander s’il a des objectifs qui pourraient me le remplacer. Après m’en avoir présenté plusieurs, il m’en préconise un, mon appareil refonctionne enfin correctement, du bonheur ! Le vendeur était vraiment très sympa, je pense qu’il a vu du désespoir dans mes yeux et que je le voyais comme le « sauveur » de mon périple Islandais. Pour information, ils ont exactement les mêmes prix que dans nos magasins en France concernant le matériel photo.

MelrakkaslettaAprès un rapide arrêt à l’info center d’Akureyri pour récupérer le « cashback » de mon objectif, nous prenons la route 85 direction Husavik ou nous faisons une première halte. J’adore cette ville. La couleur des maisons, l’ambiance qui s’en dégage… nous en profitons pour aller à la superette du coin pour faire les courses pour le pique nique de midi que nous décidons de faire dans les péninsule de Tjörnes avec une vue panoramique imprenable sur l’Öxarfjörður.

Nous poursuivons ensuite la longue route 85 jusqu’à l’extrême Nord et la bifurcation vers Rauðinupur. La direction n’indique d’ailleurs jamais Rauðinupur mais « Nupskatla ». Il nous reste alors 7 ou 8km d’une route caillouteuse jusqu’à la ferme ou nous garons notre Jimny.

MelrakkaslettaLe temps est toujours splendide et la balade qui mène jusqu'au promontoire pour observer les oiseaux est très sympa, mêmes si les sternes arctiques nous attaquent régulièrement. Après 45 minutes de marche, nous arrivons enfin devant les deux impressionnants rochers couverts d’oiseaux notamment des guillemots et des fous de bassan. C’est d’ailleurs l’un des rares endroits ou on peut observer facilement des fous de bassan en Islande.

L’endroit est vraiment paisible, il n’y a absolument personne ici, nous sommes au bout du monde, le seul bruit est celui des milliers d’oiseaux nichés sur la falaise et sur le promontoire et celui des vagues qui claquent violemment sur les rochers.

Nous sommes extrêmement proche du cercle polaire ici, et paradoxalement, c’est peut être la journée la plus chaude que nous ayons eu (20° environ). Etant dans le sens « dénivelé négatif » de la promenade, nous ne mettrons que 30 minutes pour revenir jusqu’à la voiture.

Sur la route de Myvatn Sur le retour, nous décidons de rentrer par la 862 pour éventuellement rejoindre Dettifoss. Malheureusement, nous retrouvons la pluie annoncée par vedur le matin même et il n’est pas franchement envisageable d’aller faire la promenade vers Dettifoss, surtout que nous repassons par ici le lendemain, nous pourrons donc la refaire.

Le route 862 a bien changée… En 2004 et 2006, la route était une piste, particulièrement accidentée mais vraiment magnifique. Désormais elle est complètement faisable en véhicule classique : De Asbyrgi à Dettifoss, la route est en terre mais très bonne, ensuite à partir de Dettifoss, elle est carrément en goudron, aussi bonne que la route numéro 1…

Sur le retour nous prenons en Stop un russe sous la forte pluie qui s’abat désormais sur la région. Il a laissé son vélo au carrefour de la route numéro 1 et part en direction de l’Est. Nous le posons donc à l’intersection ou, effectivement, il avait caché son vélo à quelques 10aines de mettre de l’intersection, en plein milieu de la nature.

La journée s’achève autour d’une succulente soupe de mouton à la Guesthouse.