En ce moment
temps 12°
11:55

Récit de nos aventures en Islande

le 20 août 2012 19:45
par dina
Revenir au Forum Bonjour à tous,

Me voici de retour d’Islande, avec de grandioses paysages plein les yeux !
Nous sommes bien entendu revenus enchantés de toutes les beautés qu’offre l’Islande. Personnellement j’ai renommé ce pays « le parc d’attraction géant » car il y a tellement de choses à voir et surtout des endroits tellement différents les uns des autres qu’à chaque fois on a de la peine à croire qu’on n’a parcouru que quelques kilomètres depuis le dernier point de vue
On a eu de la chance avec la météo, jamais de pluie lors des visites, pas mal de soleil, un peu de brouillard, et des températures dignes de l’été tout le long ! (16 à 18° en moyenne, encore plus chaud vers le lac Myvatn je pense) sauf au Jokulsarlon où le vent était glacial
D’ailleurs le dicton islandais qui dit « si le temps ne te convient pas, attends 5 minutes » est faux, notre nouveau dicton est le suivant : « si le temps ne te convient pas, prends ta voiture et va voir ailleurs s’il fait beau»! Et ça s’est toujours confirmé pour nous, par chance nous allions toujours dans le bon sens !

Voici un petit résumé de nos aventures en Islande…pas possible de mettre des photos ici donc que du texte (mais pour les intéressés j'ai mis un récit avec photos sur un autre forum consacré à l'Islande)

1ère journée
Après une étape à Stockholm (très jolie ville d’ailleurs même si ce n’est pas le sujet ici), arrivée à Keflavik vers 9h le matin, Icelandair est vraiment une bonne compagnie avec des hôtesses sympa et des écrans personnels avec films à la demande ! Prise en main du véhicule chez Reykjavik Rent a Car, un 4x4 Hyundai Tucson automatique. Aucun souci. Départ directement pour le sud, avec passage à Seljalandsfoss, première claque dans la figure, quelle cascade magnifique ! Nous passons derrière, rigolant comme des gosses lorsqu’on se fait mouiller par un courant qui nous arrive dessus. Puis Skogafoss également très belle, nous montons un petit peu pour la voir de plus haut, tout ce vert autour c’est magique. Ensuite nous descendons jusqu’à Dyrholaey où oh surprise, nous verrons des nuées de macareux sur les falaises ! Quelle joie ! La vue est splendide, il fait beau même si le vent est extrêmement fort. Puis petit passage sur la belle plage de sable noir à Vik avant un retour à Skogar pour la nuit.

2ème journée
Landmannalaugar prévu aujourd’hui. Etant la seule conductrice et pas encore très à l’aise avec le Tucson, je n’avais pas envie de me faire 6h de route aller-retour sur de la piste, du coup nous sommes allés poser la voiture à Hella pour prendre le bus de ligne qui part à 10h. Les bus on le WIFI ! Pratique. J’ai trouvé le trajet très reposant du coup. Le temps était couvert pendant le trajet on n’a pas pu voir le mont Hekla, mais la petite pause au milieu de cet univers désolé nous a donné un premier aperçu de l’Islande de l’intérieur. Heureusement le temps s’est bien dégagé en arrivant au Landmannalaugar, où nous avons pu faire la boucle du Laugahraun tranquillement et en prenant plein de photos, pour finir par se prélasser au soleil en mangeant nos sandwichs dans un cadre magnifique. Nous avons eu la bonne idée de commencer la boucle du côté de Graenagil, du coup nous étions seuls quasiment sur tout le trajet, sauf sur la fin où on voyait plein de gens monter dans l’autre sens. C’était court certes, mais cela en valait la peine rien que pour l’avalanche de couleurs. Retour en bus et nuit à Skogar.

3ème journée
C’est la fameuse journée que j’ai réussi tant bien que mal à caser pour le Laki ! Ce soir nous dormons à Klaustur, et comme hier je ne veux pas trop me fatiguer à conduire, alors nous allons déposer la voiture à Klaustur puis nous prenons le bus qui part à 9h pour Lakagigar. Premier arrêt au canyon de Fjadrargljufur, magnifique. Nous y restons bien 30 minutes le temps de se balader sur le site. Le chauffeur préférera laisser Fagrifoss pour le trajet retour, nous fonçons donc vers le Laki jusqu’à….la crevaison ! Moi qui avais peur pour le Tucson, il a fallu que je prenne un bus qui crève un pneu ! Le pauvre chauffeur a bien galéré pour changer son pneu. Bon, le petit arrêt de 40 minutes était quand même bien sympa au milieu de toute cette mousse fluorescente et rebondissante (oui j’ai marché dessus, oups…). Nous repartons enfin, et là malheur, le brouillard nous tombe dessus lorsqu’on arrive vers le mont Laki. Le ranger nous dit qu’on ne verra rien de là-haut et nous conseille une des autres petites balades. Nous en faisons une dans une atmosphère de train-fantôme, puis peu à peu le brouillard semble se dégager, on commence à apercevoir tous les alentours et c’est magnifique. Malheureusement il ne reste alors que 15 minutes avant le départ du bus (et là je me mords les doigts de ne pas avoir pris le Tucson malgré tout !) donc pas le temps de monter en haut du Laki pour la vue. C’est mon plus grand regret du voyage. Le chauffeur nous dit que de toute façon tout le côté nord est encore sous le brouillard et qu’on ne verrait rien, il préfère nous emmener à Tjarnargigur, un cratère qui se trouve plus loin sur la boucle et où il espère que le temps sera plus dégagé. Effectivement une fois là-bas, il fait beau et on transpire beaucoup lors de la balade d’environ 1h au soleil dans le cratère. Mais tous ces dérivés de vert sur la roche noire, c’est tout simplement magnifique. Petit arrêt à la cascade Fagrifoss au retour, je pense que c’est ma préférée d’Islande…

4ème journée
Départ pour Skaftafell. Nous voulions faire un arrêt à Nupsstaudur, mais la barrière était fermée, et c’était marqué « propriété privée », pas trop compris, du coup nous avons passé notre chemin. L’approche de Skaftafell en voiture est magique, avec la vue sur les deux langues glaciaires. Wow ! A Skaftafell ils avaient annoncé de la pluie mais en arrivant le temps est juste nuageux, nous en avons donc profité pour faire la balade jusqu’à Svartifoss, puis la petite balade vers la langue glacière (belle surprise ! avec l’atmosphère qui se refroidit plus on approche, c’est très étrange) il a commencé à pleuvoir au moment où nous arrivons à la voiture, ouf ! La presqu’île d’Ingolfshofdi était prévue au programme mais finalement nous avons laissé tomber, d’une part parce que nous avions déjà eu la chance de voir des macareux à Dyrholaey, d’autre part parce que le départ à 12h nous aurait privés des balades à Skaftafell. Pas de regret ! Nous partons donc directement vers Jokulsarlon, avec en prime un superbe arc-en-ciel féérique sur la route. Arrivée à Fjallsarlon: éblouissant, je n’ai pas d’autre mot ! C’est grandiose. En plus il fait beau et aucun vent sur le site (contrairement à Jokulsarlon) nous aurions pu passer des heures au bord de l’eau. Cependant pour ma part la magie a encore plus opéré à Jokulsarlon malgré le vent polaire (brrr !) car voir cette plage de sable noir avec les glaçons dessus, j’en rêvais eh bien je n’ai pas été déçue ! Ma plus belle image du voyage je pense ! Avec en prime quelques phoques qui se baladent dans l’eau (mais qui plongent dès qu’on essaie de les prendre en photo, grrr). Nous avons logé dans une charmante guesthouse nommée Gerdi, à 15km de Jokulsarlon dans un coquet petit bungalow en bois, avec vue sur mer et sur les chevaux, je recommande vivement cette adresse.

5ème journée
Ce sera la journée la plus longue pour la conductrice (moi), départ pour Seydisfjordur. Le temps maussade nous a rattrapés, mais comme depuis le début de notre séjour le soleil se déplace en même temps que nous, on n’arrête pas de lui courir après ! Du coup il fait beau dès qu’on part vers l’est. Petit arrêt à Djupivogur, où nous avons pris une bonne soupe et vu les gens se préparer à prendre le ferry pour Papey. Dommage que ça dure aussi longtemps, nous aurions bien fait l’excursion sinon. Puis nous avons hésité entre la route du bord de mer ou celle des « terres » jusqu’à Egilsstadir. Voulant éviter de faire trop de trajets et pensant que la route des « terres » était un raccourci goudronné, on a pris à gauche, et en fait on s’est retrouvé sur une route de montagne très sinueuse, non goudronnée, c’était bucolique ceci dit ! On a de la peine à croire qu’il s’agit de la N1… Puis descente vers Seydisfjordur sous un ciel bleu turquoise : magnifique. Petit arrêt à une cascade dont je ne me souviens plus le nom, après une petite trentaine de minutes de marche. D’ailleurs il y a plein de cascades qui descendent par paliers le long des flancs de colline jusqu’en bas du fjord, c’est très très beau mais difficile à prendre en photo. C’était samedi, et dans la baie de Seydisfjordur les gens étaient dans l’eau à faire du kayak, nous avons siroté un verre sur une terrasse au soleil et apprécié les rayons jusqu’au soir. Pas de ferry en vue, donc village très paisible. La nuit il y avait cependant des fêtards qui ont parlé jusque tard paraît-il, mais perso je n’ai rien entendu, dormi comme une masse…

6ème journée
Retour à Egilsstadir pour faire le plein puis départ pour la région de Myvatn. Paysages lunaires incroyables sur la route ! C’est vraiment impressionnant comme le paysage change tout le temps en Islande. On prend la 862 (goudronnée) jusqu’à Dettifoss, qui ne m’impressionne pas plus que ça (blasée, déjà ?) par contre elle nous gratifie d’un superbe arc-en-ciel. Petit détour jusqu’à Selfoss, que je trouve plus jolie, malgré la tempête de sable pour y arriver (attention le sable dans les yeux quand on a des lentilles…). Une fois la 862 redescendue, nous avançons vers Myvatn, avec un premier stop à Namafjall (car on a loupé la route vers Krafla, on y reviendra après). Comment dire… c’est totalement surprenant ! Les photos ne rendent vraiment pas honneur à ce site. Ni à son odeur d’ailleurs… Les moucherons commencent à nous assaillir, mais ça reste très supportable. J’avais pris des filets au cas où, ils n’ont pas été utilisés. Retour à la route qui mène à Krafla, petit arrêt au lac Viti puis balade d’environ 1h30 au Leirhnjukur, où l’on passe de la roche colorée au sol fumant, du noir lave au vert brouté par les moutons, il y a vraiment de tout sur ce superbe site. Il fait vraiment très très chaud, plus de 20 degrés et au soleil on finit par vite se fatiguer (dire qu’on cherchait la fraîcheur en Islande !). Direction notre auberge juste après Reykjahlid, le temps de poser les affaires, prendre le maillot et c’est parti pour les Myvatn Nature Baths ! C’est très agréable de s’y baigner malgré la chaleur. Un peu étonnée de voir qu’il n’y a qu’une seule « piscine » et pas de jets massants ou autres artifices, nous qui en Suisse avons l’habitude des bains thermaux hyper sophistiqués. Cependant l’eau laiteuse et douce donne à la baignade une sensation très différente. Après avoir mangé à la cafétéria du Jardbodin nous allons faire un tour autour du lac Myvatn, passons devant le majestueux Hverfjall, et sommes gratifiés d’un superbe coucher de soleil depuis le parc Höfdi. Les moucherons sont toujours nombreux mais pas trop embêtants. Par contre il y en a plein la plaque avant de la voiture, beurk. Quand on roule on entend un bruit comme si des gouttes de pluie s’écrasaient sur le pare brise, en fait c’est les moucherons… !

7ème journée
J’ai réservé la veille un tour pour aller voir les baleines à Husavik avec Gentle Giants. Départ à 9h45. Il fait un temps magnifique, grand ciel bleu dans le port d’Husavik quand nous partons avec le bateau « Sylvia ». Malheureusement, une chape de brume nous tombe dessus environ 30 minutes après le départ. On n’y voit quasiment plus rien ! Le soleil réapparait puis disparaît, parfois on voit apparaître un autre bateau à travers la brume j’ai presque l’impression que c’est un bateau fantôme ! Ca fait limite peur. Dans ces conditions, l’équipage a de la peine à repérer les baleines, ils sont restés bien 30 minutes sur un site où un autre bateau en aurait vu mais en vain. Nous sommes donc rentrés bredouille. Dommage, mais c’est le jeu. Heureusement nous avions déjà eu la chance d’en voir en Afrique du Sud donc pas trop de regrets. Cependant au retour la brume s’est installée aussi dans la baie de Husavik, où nous prenons notre repas avant de partir vers Godafoss sous le soleil. Très belle cascade mais difficile à photographier dans son intégralité. Puis nous prenons la direction de Varmahlid, sans faire d’arrêt à Akureyri qui était dans le brouillard ça ne donnait pas trop envie. Arrivée à Varmahlid, la brume est toujours bien présente. C’est la pire météo de notre voyage, je n’aurais pas cru dire ça d’une météo sans pluie ni froid ! Du coup on végète un peu, pas envie d’aller à Glaumbaer. On dort dans un mignon petit chalet avec un grand hot pot.

8ème journée
Ca y est, c’est l’heure de la piste 35 ! Après une petite visite de la jolie église de Vidimyri puis une trentaine de minutes sur du goudron nous arrivons à la F35, je suis super étonnée elle est vraiment très roulante sur la partie nord. Google Maps indiquait un temps de trajet de 3h30 entre Varmahlid et Hveravellir, on a dû mettre 1h30 avec du 70km/h de moyenne ! Avec au passage un gué, la surprise du chef… Heureusement peu profond, juste de quoi me faire flipper un peu et me dire que j’aurai passé un gué en Islande ! Je n’attendais pas trop de Hveravellir après tous les sites géothermiques vus auparavant, eh bien en fait j’ai été « déçue en bien » comme disent les Suisses ! Le site est très sympa, des couleurs intenses, de petites marmites bouillonnantes et beaucoup de fumée . Balade très bien balisée. Je suis toujours étonnée de voir le soin que prennent les Islandais à entretenir leurs sites naturels, sans rien faire payer aux touristes ! Peut-être un jour… Nous partons ensuite vers Kerlingarfjoll, et cette portion de la route est très mauvaise, on oscille entre 60 et 40 km/h que ce soit sur la F35 ou sur la F347. Petit arrêt vers la jolie cascade Gygjarfoss avant d’arriver au refuge de Kerlingarfjoll, où nous prenons les clés de notre petit chalet. Le soleil est avec nous, donc nous partons en voiture vers le second parking qui se trouve vers la balade n°7. Et là, je m’extasie devant tant de beauté, j’ai envie de prendre 1 photo par seconde tellement c’est beau. Cependant, ce n’est marqué nulle part que cette balade n°7 est assez difficile…Nous avons bien galéré, entre des montées raides de chez raides, des descentes dans de la boue glissante (pourtant il n’avait pas plu) limite sur les fesses et en s’aidant des mains, traversée de la rivière en enlevant les chaussures car pas de passage (brrrr l’eau est froide !), l’impression qu’il n’y a plus de chemin et la peur d’être perdus car il n’y avait personne aux alentours, nous ne savons toujours pas si c’était bien le bon chemin en tout cas nous avons enfin retrouvé le sentier jusqu’au parking, mais complètement lessivés !!! Que d’émotions.

9ème journée
Retour par la F347 puis F35 direction Gullfoss. Le temps couvert ne nous a pas permis de voir des arc-en-ciels sur cette cascade, dommage. Pas trop de monde sur le site bizarrement, pourtant il était environ 11h. Départ pour Geysir, là par contre il y a foule ! On a vu Strokkur jaillir une bonne dizaine de fois. C’est assez étonnant comme phénomène, surtout le fait qu’il soit aussi régulier. C’est également marrant de voir tout le monde attendre appareil photo à la main, et surtout de voir certains se prendre une rincée lorsque l’eau leur retombe dessus. Puis direction Pingvellir. Joli site, nous avons longé la faille pendant une petite demi-heure, il y a quelques cascades également et une belle vue sur le lac. Par contre, très peu d’explications/indications je trouve. Nous avons vu les seules toilettes où il faut payer pour pouvoir y accéder (200 couronnes) ! Il est à présent temps de rejoindre Reykjavik, petit passage par notre hôtel pour prendre la chambre et par chance, le temps couvert se découvre au fil des heures pour laisser place au soleil. Petite balade en bord de mer et sur la rue commerçante Laugavegur, très animée. C'est une ville sympa quand on est au centre, moins dès qu’on s’éloigne un peu (comme dans toutes les villes en fait). C’était aussi l’occasion de faire le plein de cadeaux/souvenirs

10ème journée
C’est le jour du départ. Après un départ tardif on se rend au Blue Lagoon mais sans l’intention de s’y baigner, juste admirer la vue et y manger un morceau. Tant mieux car il y a une sacrée queue à l’entrée. Cette couleur bleu ciel dans le paysage noir est vraiment magnifique. Le buffet est très bon, avec des sushis à volonté dignes des meileurs restos japonais et pour un prix plutôt raisonnable. D’ailleurs de tout le voyage nous avons été supris par les prix plutôt corrects de la nourriture, excellente d’ailleurs (on a mangé beaucoup de poisson). Après avoir rendu la voiture (sans aucun contrôle, il fait confiance le gars…) nous allons prendre notre avion. Icelandair a un peu de retard à cause (nous l’apprendrons plus tard) d’une alerte à la bombe, et l’avion n’a pas d’écrans personnels mais ils nous ont mis à disposition des PSP avec des films dessus pour ceux qui le souhaitent ! Et nous voilà repartis pour Stockholm, d’où nous prendrons le vol pour revenir à la maison…
Bye bye l’Islande
A la prochaine !

Et merci pour vos précieux conseils! Répondre 6 réponses 2423 vues 0 0 0
Merci pour ce récit, vu d'un autre oeil et sous un ciel différent.
Pour ma part, le plus grand regret est de ne pas avoir pu profiter de Fjallsarlon et Jokullsarlon à cause d'une météo vraiment bouchée, je vois que tu as eu plus de chance : merci de nous avoir fait partager tes impressions.
Et grâce à ce message, je ne regrette plus de ne pas avoir tenté la "chasse" aux baleines d'Husavik (pluie et brume aussi, et 3 excursions annulées, on avait hésité à prendre la suivante).
par flore31 le 21 août 2012 09:27 0 0 0
Bonjour Dina,
Je tombe sur ton super compte-rendu et du coup j'aurai quelques questions pratiques à te poser :
- pour les trajets en bus : pour le landmannalaugar : tu as pris celui qui part de reykjavik avec dernier stop à Hella ? Avais tu réservé ou monté directement en payant à Hella ? Et pour le lakagigar : pareil, en ligne régulière au départ de Klaustur ? Te souviendrais-tu des tarifs par hasard ?
Et en question idiote : y a t il des toilettes dans les bus, des pauses en court de route ?
- les sites de Langmannalaugar et Kerlingarfoll sont-ils similaires ou méritent-ils tous les deux un stop ?

En te remerciant par avance pour les réponses et aussi pour la partage du retour d'expérience
A plus !
par lol91 le 17 septembre 2012 12:02 0 0 0
Bonjour,

Pour le Landmannalaugar, notre auberge était située vers Skogar du coup on a posé notre voiture à Hella et on a pris le bus depuis là. J'avais réservé à l'avance sur le site internet, voici le lien:
http://www.re.is/IcelandOnYourOwn/ScheduledBusTours/11ReykjavikLandmannalaugar/
départ à 10h, 5000 ISK par personne l'aller, donc compter le double pour l'aller-retour (l'aller et le retour sont à prendre séparément car certains restent sur place, d'autres continuent direction Skaftafell)

Pour le Laki, on a posé la voiture à Kirkjubaejarklaustur où on a pris le bus de la même compagnie, voici le lien:
http://www.re.is/IcelandOnYourOwn/ScheduledBusTours/16Lakagigar/
départ 9h, 10400 ISK par personne (aller-retour obligatoire avec le même bus dans la journée)

Il n'y a pas de toilettes dans les bus, et à Hella j'ai vu une très longue file d'attente pour les WC à 5min du départ, du coup vaut mieux y penser un peu avant de partir. On a fait un arrêt sur le chemin du Landmannalaugar mais je ne crois pas qu'il y avait des toilettes. Au retour pas d'arrêt, donc bien penser à y aller avant de partir.
Pour le Laki, il y a un arrêt au canyon de Fjadrargljufur peu après le départ, puis l'arrêt suivant au pied du Laki où il y a des toilettes, et ensuite arrêt au cratère Tjarnargigur où il y a encore des toilettes

Concernant Langmannalaugar et Kerlingarfoll, je ne les ai pas trouvés très similaires, alors oui dans les 2 cas ce sont des massifs montagneux colorés sur une zone géothermique mais j'ai trouvé les couleurs très différentes.
Kerlingarfjoll a cette couleur "caramel" très caractéristique et avec les névés blancs le contraste est assez impressionnant.
Au Landmannalaugar les couleurs sont plus mélangées, déjà on n'a pas du tout vu de blanc (pas de neige). Il y a pas mal de vert (notamment des étendues de fleurs de coton) ainsi que du noir lave, du brun/jaune, c'est plus multicolore que Kerlingarfjoll je trouve.
Donc visiter les deux me semble la meilleure solution !
par dina le 17 septembre 2012 13:22 0 0 0
Re bonjour,
Un grand merci pour la rapidité de ta réponse et tes informations détaillées !
A bientôt !
par lol91 le 17 septembre 2012 13:48 0 0 0
Pas de quoi, bons préparatifs et n'hésite pas si tu as d'autres questions

Pour les amateurs, toutes nos photos sont ici:
http://www.lecoyote.net/chipaki/cpg/thumbnails.php?album=41

Le concept, c'est un petit chimpanzé en peluche qu'on balade partout ;-)
par dina le 17 septembre 2012 18:20 0 0 0
Bonjour
Une remarque svp pourquoi laissez vous parfois la voiture et ensuite vous prenez un bus? Ne pouvez vous pas eventuellement suivre le bus

lapon
par lapon le 16 décembre 2012 23:51 0 0 0
Je réponds...
Revenir au Forum Revenir à l'accueil