En ce moment
temps 10°
20:32

La nuit étoilée de Reykjavik

le 15 octobre 2006
par Sig
La nuit étoilée de Reykjavik

C’était un beau jeudi soir tard en août. Un des écrivains les plus appréciés du pays, Andri Snær Magnason, avait eu l’idée géniale d’inviter les autorités municipales à éteindre les lampadaires et inciter les habitants de la capitale à s’éclairer à la chandelle uniquement pendant une heure pour admirer les étoiles.

En effet, l’éclairage électrique tape assez fort à Reykjavík, il y a plein de néons et autres fluos, et du fait de l’absence de forêt, on voit de très loin la capitale sous la forme d’une colonne de lumière dans le ciel.

La météo ne laissait rien présager de bon, mais les dieux du climat ont fait un miracle. Le ciel s’est dégagé en courant de soirée et on a attendu le couvre-feu avec impatience.

Bizarrement, plusieurs des habitants ont cru bon de sortir faire un tour en voiture dans le centre-ville, tous phares allumés, en laissant toutes les lumières allumées chez eux. Les églises étaient magnifiquement illuminées comme toujours, ainsi que les beaux magasins et autres temples de la divinité commerce. On a eu droit aussi à des feux d'artifice spontanés. L'heure s'est bien vite passée.

Il faut dire que ce même jeudi, on inaugurait le plus grand barrage de l’Europe dans le coin le plus sauvage de celle-ci, entreprise pour le moins contreversée. C’est justement Andri Snær, celui qui voulait montrer les étoiles à ses compatriotes, qui a révélé au public islandais l’ampleur de l’aluminification du pays dans son livre sur le sujet, devenu un best-seller...

Merci beaucoup à Ólöf pour ce récit de l'évenement