Accueil

/

Forum

/

Vulcanus

Vulcanus

user

par Pierre de Savoie

|

date

le 23 Avril 2024 09:48

Bonjour,

Dans mon programme, je compte montrer à mon petit-fils, entre autres particularités de l'Islande, quelques volcans (ou geysers), dans leurs diversités et leur intérêt géologique.

Je n'accède pas aux routes classées F.
Mon voyage couvre l'Islande dans sa totalité (sauf le centre).
Nous sommes sur l'ile du 11 juillet au 15 août.
Nous tournons anti horaire.

Nous sommes randonneurs, mais pour ma part je commence à fatiguer (je m'en tiens à des dénivelées raisonnables : entre 800 et 1000m en + et pas plus de 6h00). Je suis équipé léger : rando traditionnelle (pas de matériel pour la glace ou pour la grimpe). Le gamin de bientôt 15 ans, encaisse mieux.
Nous préférons marcher en solo.
J'évite les mauvaises traces, même si je suis équipé.

Nous sommes en fourgon, donc on se pose sur les parkings d'accès si possibilité d'y dormir.

Merci pour vos avis éclairés.

Pierre
forum

7 réponses

|

vues

271

forum

Répondre

|

abuse

0

User

par Tom

|

Date

le 23 Avril 2024 10:45

La région de Mývatn est parfaite pour cela. On y trouve les témoins des 5 types de volcanismes qu'on trouve sur terre, et cela dans un rayon de quelques kilomètres. C'est le seul endroit que je connaisse sur terre où on peut voir cela en quelques jours sans décalage horaire au milieu. Et accessible par des courtes marches sans dépasser le dénivelé mentionné ni avoir besoin d'emprunter de Froad.
Caldeira du Krafla, spatter cone, pseudo cratères, cratère d'explosion du Hverfjall, éruption fissurale, éruptions sous glaciaires et tuya (Avec Herðubreið proche), solfatares et zone géothermique, différents types de laves.
Il ne manque que le geyser (et pour cela geysir sur le cercle d'or completera, le seul autre que je connaisse est innaccessible avec tes containtes. Et probablement pour beaucoup d'entre nous donc on oublie).
Pour un enfant, se représenter une caldeira est souvent difficile (et le krafla est pas forcément clair pour cela), un exemple plus clair mais compliqué se trouve avec le Torfajökull sur Landmannalaugar (compliqué car l'activité du volcan a comblé la caldeira en grande partie). Le bord de la caldeira (Barmur) s'évase au pied du camp. C'est accessible via la 208 Nord, en reservant le parking de Landmannalaugar (une nouveauté cette année) et en ne passant pas le dernier double gué avant le camp (passerelle piétons pour rando).
Avec la coulée d'obsidienne du Laugarhaun et les couleurs de la rhyolite altérée en prime.
Sinon excursion depuis myvatn jusqu'à l'Askja, pour le coup il y a pas plus représentatif.

|

Alert

User

par Sebb

|

Date

le 23 Avril 2024 11:13

Tom a été plus rapide, et je valide pour l'avoir pu écrémer toute cette région de Myvatn, malgré la météo que nous avons eu (on voyait à peine l'autre côté du Krafla viti...!)
Tout se retrouve ailleurs dans l'île et accessible aussi, mais Myvatn concentre vraiment toute cette diversité.
Sur la péninsule de Reykjanes, on peut toujours accéder au site de l'éruption de 2021 (la route 427 est toujours ouverte par l'est jusqu'au parking et on peut grimper au Stori Hrutur pour surplomber le champ de lave), pour le côté plus récent (+ Seltun & Gunnuhver pour les solfatares et zone géothermique + Eldborg pour un cratère accessible et son champ de lave)

Et je me rappelle, pour un jour de pluie, d'être allé dans un petit musée à Kirkjubaejarklaustur (la maison communale ? c'était en 2016 et c'est déjà un peu flou, mais on voyait Systrafoss du parking il me semble) sur l'éruption du Laki mais aussi le volcanisme en Islande, que j'avais bien aimé. En plus en venant de Vik on traverse Heldhraun, le champ de lave immense issu de cette éruption du Laki, et on se rend compte de la dimension de ce cataclysme.

|

Alert

User

par Pierre de Savoie

|

Date

le 23 Avril 2024 15:06

Tom et Sebb je vous embrasse virtuellement pour ces explications. Chapeau bas.

Je valide le secteur de Myvatn pour plusieurs jours en me concentrant sur les explications de Tom le vulcano.

As-tu une doc à me conseiller pour compléter tes explications, vu que je ne connais rien dans ce domaine ?

Je suis en train de caler le mille feuilles des choses importantes à voir, que la nature nous offre en si peu de km² et surtout de km, après les points de chute, les bains chauds, les cétacés et la faune terrestre, sans oublier ces aurores boréales, l'approche du cercle polaire et ses jours à rallonge, ce que j'arrive à gérer.

Sebb, j'espère une impression à vie pour ma succession... après cet investissement culturel !

La suite sera les chutes d'eau et les glaciers du sud-est qui peuvent être approchés depuis la N1, qui feront vraisemblablement l'objet de sujets à part, organisation oblige. Mais là, sonnera le glas de la fin d'une aventure. Donc, je n'y pense pas encore.

Merci encore à vous deux.

|

Alert

User

par Tom

|

Date

le 23 Avril 2024 16:10

C'est plus ma géologue de femme que tu dois remercier (moi je ne suis que le padawan porteur de cailloux et j'apprends en même temps).
Pour apprendre et comprendre la géologie des paysages islandais, deux bonne sources en anglais:
Exploring Iceland's geology de Snæbjörn Guðmundsson. Pour commencer, celui ci est pour moi le plus adapté pour un profane qui s'y intéresse (zone par zone, avec vulgarisation scientifique sans trop de simplification).
Tu y trouveras les explications pour toutes les zones citées, avec images à l'appui.

Et sinon Living Earth d'Ari Trausti Guðmundsson. En complément. Celui ci est plus exigeant.

|

Alert

User

par Sebb

|

Date

le 23 Avril 2024 16:13

Effectivement le retour va piquer...!

Attention pour les aurores... faudra être vraiment chanceux d'en voir vers mi-aout!

|

Alert

User

par Sebb

|

Date

le 23 Avril 2024 16:25

Et merci Tom pour la référence! Ca peut être sympa de le lire avant de repartir effectivement!

|

Alert

User

par Pierre de Savoie

|

Date

le 24 Avril 2024 12:47

Bonjour à vous deux,

Alors un grand merci à la géologue !!!
Je me suis procuré "Exploring Iceland's geology de Snæbjörn Guðmundsson", en format électronique (4.37 € sur l'appli Kindle d'Amazon).
Texte en anglais, mais facile à comprendre. Bien fait et très suffisant pour un néophyte.
Avec l'introduction qui explique la naissance de l'ile, on se fait une idée de la suite entre faille, cratères, éruptions, geysers. Largement suffisant.
Effectivement le secteur de Myvatn est un condensé de ce que je recherche en terme de vulcanologie, avec bains, chutes d'eau , crapahut et la côte nord avec ses baleines.
Pour les aurores boréales, j'ai lu que l'on pouvait en voir en été et ce sera la cerise sur le gâteau si nous pouvons en voir une. Ce n'est pas le plus important.
Pierre

|

Alert

Répondre