En ce moment
temps
12:52
  1. Accueil >
  2. Guide
  3. > Nord-Ouest
  4. > La réserve naturelle de Hornstrandir

La réserve naturelle de Hornstrandir

le 25 août 2019
La réserve naturelle de Hornstrandir
5.0 / 5

Située à l’extrême nord des fjords de l’ouest, la réserve naturelle de Hornstrandir est la péninsule la plus septentrionale d’Islande. Située au nord de l’énorme glacier Drangajökull, elle est complètement isolée du reste de l’île et très difficilement accessible.

En effet, aucune route ne mène dans la réserve de Hornstrandir et la région est totalement inhabitée depuis plusieurs dizaines d'années désormais. Ici, pas de route, pas de 4G, pas d'habitants, pas de magasins et encore moins d'hôtels ! Seuls les renards et les oiseaux viennent rompre le silence de la péninsule, devenue réserve naturelle en 1975.

La réserve de Hornstrandir : la région la plus isolée et sauvage d'Islande

Hornstrandir renards

Crédit photo :   giedriius@fotolia

La région de Hornstrandir est située à l’extrême limite du cerce polaire. Les conditions climatiques y sont extrêmes, c'est pourquoi cette région d’Islande a été complètement abandonnée par les Islandais depuis plusieurs dizaines d’années.

La péninsule étant absolument isolée du reste de l’Islande par le glacier Drangajökull, celle-ci n’est pas accessible par la route. Ce lieu est un lieu propice à la solitude: un endroit vaste, balayé par les vents et totalement coupé du monde. 

Les falaises de Hornbjarg

Outre son côté sauvage, la réserve de Hornstrandir est réputée pour le Hornbjarg, littéralement "la roche de la corne". Il s'agit d'une impressionnante falaise situé au nord de la péninsule.

Elle est constituée d'une crête abrupte de 534 mètres d'altitude à son point culminant au dessus de l'océan arctique alors que côté terre, elle est couverte d'herbe et forme une vallée magnifique habitée par les renards polaires.

Quand et comment aller à Hornstrandir ?

Il faut savoir que l'accès à Hornstrandir est strictement interdit l'hiver pour des raisons évidente de sécurité, les moyens de communications étant inexistants et les conditions vraiment extrêmes.

Y aller en autonomie 

Le seul moyen d’aller dans cette région est de s'y rendre en bateau au départ d’Isafjordur, Bolungarvík ou Norðurfjörður dans les Vestfirðir, et ce en été ! La principale compagnie qui fait le trajet entre Isafjorður et Hornstrandir s'appelle WestTours.

Selon la compagnie choisie, l’arrivée dans la péninsule sera au Nord ou plus au Sud. Attention, les liaisons vers et à partir de Hornstrandir ne sont possibles qu’entre juillet et début septembre.

Les visiteurs se rendent parfois à Hornstrandir pour une visite à la journée, mais plus régulièrement ils s'y rendent pour de plus longs treks sur plusieurs jours.

Il est donc possible de s'y rendre en autonomie par bateau au départ de Isafjordur :

On peut choisir de se rendre dans plusieurs endroits du Hornstrandir en bateau, en fonction de l'endroit où on souhaite randonner : 

  • Hornvik
  • Hesteyri
  • Veiðileysufjörður
  • Aðalvík

Si vous comptez vous y rendre plusieurs jours, il faut savoir qu'il est nécessaire de bien calculer ses trajets car le camping en dehors des zones de camping est formellement interdit.

Y aller via une excursion accompagnée

De plus en plus de touristes sont curieux de découvrir cette île et prennent une excursion à la journée ou sur deux jours accompagné d'un guide expert :

Le départ se fait le matin de Isafjordur et le trajet en bateau rapide jusqu'au fjord de Veiðileysufjörður ou de Lónafjörður (en fonction de la météo). Une randonnée est alors organisée dans les belles prairies de la péninsule jusqu'à "la ferme aux renards".

De la même façon, il est possible de partir pour 2 jours et dormir en tente près de Hornsvik qui est probablement le meilleur endroit pour l'observation du soleil de minuit de part sa position et sa latitude.

Hornsvik est une plage de sable noir et où les campements des opérateurs touristiques sont installés et c'est également d'ici que part la randonnée principale, celle menant à Hornbjarg et sa riche avifaune. 

Que faire à Hornstrandir ?

Hornbjarg

Crédit photo :  jackyg95@fotolia

On ne va pas dans une région reculée comme celle-ci pour chercher des lieux touristiques mais d’avantage pour rechercher l’aspect sauvage de l’île. Vous croiserez peu de touristes à Hornstrandir, c’est sûr.

Le voyageur qui décide d’aller dans cette région est un voyageur qui aime la randonnée, les grands espaces, la tranquillité bien sûr et la photo ! Inutile de dire également que la péninsule, étant à la pointe nord du pays, est un lieu idéal pour admirer le soleil de minuit.

Maisons abandonnées, vieux phares, fjords, montagnes enneigées et autres paysages magnifiques seront les principales cibles de votre appareil photo.

La pointe nord d’Hornstrandir est composée de somptueuses falaises comme c'est le cas de la célèbre falaise de Hornbjarg qui culmine à 534 mètres d’altitude et qui est probablement le site le plus photographié de la péninsule. Comme souvent en Islande sur la côte nord, les plages sont couvertes de bois provenant de Sibérie ce qui accentue encore le côté sauvage du coin.

Il existe de nombreux chemins de randonnées et le Hornstrandir propose de nombreux petits chemins de randonnée de niveaux facile à modéré. Il est vivement recommandé de ne pas sortir de ces chemins.

Le Hornstrandir est un site protégé et les renards arctiques y sont très nombreux, il s'agit d'ailleurs du seul endroit en Islande où celui-ci est protégé et n'est pas chassé !

Il est d'ailleurs surprenant de voir comme ceux-ci n'ont pas peur et il est facile de les approcher pour les observer et les photographier.

Les oiseaux sont également très nombreux, notamment les mouettes tridactyles, pingouins, macareux moines et autres guillemots de Troïl. Des centaines de milliers de ces oiseaux se nichent dans les splendides falaises de Hælavíkurbjarg et Hornbjarg.

Idées de randonnées et de treks dans le Hornstrandir

Pour les petites randonnées, une des randonnées préférées des voyageurs est celle menant de Hornvik au phare de Hornbjarg, elle ne fait que 6 km aller, donc 12 A/R et est plutôt facile malgré son dénivelé assez important. Il faudra compter un peu plus de 2 heures pour effectuer le trajet aller. On y découvre notamment les célèbres falaises de Hornbjarg qui sont probablement un des sites d'intérêt majeurs du Hornstrandir.

Dans les randonnées "courtes", une des plus connues est celle menant de Hornvik à Veidileysufjördur en passant par Hafnarskard. Cette randonnée est fantastique et fait 10 kilomètres. On traverse des prairies magnifiques en croisant des renards sur le chemin, et les impressionnantes falaises de Hornbjarg.

Souvent, le randonneur part pour plusieurs jours en trek dans la région en essayant de rallier la partie Sud à la partie Nord ou inversement pour les parcours les plus longs, ou encore de l’extrême Nord Est à l’extrême Nord Ouest.

Pour un parcours du Sud au Nord vous pouvez par exemple en 7 jours (compter 15 km par jour) rallier Grunnavík à Hesteyri en passant par la côte Est (Bolungarvik et Hornvik).

Pour un trek beaucoup plus court et moins difficile, le grand classique est de rallier Aðalvík (Sæból and Látrar) à Hornvík en 3 jours. 

A savoir avant de partir

Macareux Hornstrandir

La météo est bien plus capricieuse dans cette région que dans le reste de l’Islande : la pluie, le brouillard épais et le vent y sont souvent présents il faudra donc vous équiper en fonction... (vous aurez également probablement à traverser des gués)

Il est primordial de ne pas oublier son GPS, sa carte et sa boussole quand on part dans le Hornstrandir.

Plusieurs sites ont été aménagés en camping, voici une liste de sites aménagés pour dormir :

Enfin, voici une carte détaillée de la région :