En ce moment
temps 14°
21:03

Dalvik et ses environs

le 29 mars 2014
par Sig
Dalvik et ses environs

Un peu perdu à l’extrême Nord de l’Islande dans la région d’Eyjafjörður, la ville de Dalvik compte près de 1.400 âmes, c e qui fait d’elle un port de pêche relativement important si on la compare aux autres villes du pays.

On arrive à Dalvik par la route 82, 50km au Nord d’Akureyri, la capitale du Nord. Même si ce port de pêche est situé un peu à l’écart de la route numéro 1, celui-ci mérite qu’on s’y arrête.

La nature à l’honneur

Situé quasiment à la même latitude qu’Husavik, la région de Dalvik est un endroit idéal pour admirer le soleil de minuit entre mi-juin et mi-juillet. La lumière rase du soleil de minuit renforce encore le contraste magnifique des maisons colorées du port. Poisson seché

Dans le centre-ville se situe « Arctic Seatour » qui propose, comme à Husavik, des excursions pour admirer les baleines et autres dauphins qui se prélassent au large du port. Arctic Seatour est également l’agence qui permet aux touristes de visiter l’île de Grimsey encore plus au Nord (67km) pour tous ceux qui désirent franchir le mythique cercle polaire ! Plus d’infos sur Grimsey.

Tout près de Dalvik, à Húsabakki, se trouve une réserve naturelle (Svaraðardalur) qui représente bien l’avifaune du Nord du pays. Le parcours est très intéressant et les organisateurs ont privilégié l’aspect ludique à l’approche scientifique ce qui n’est pas pour déplaire aux enfants !

Musée, festivités…

Le centre de Dalvik accueille également un musée, le musée Hvoll, qui propose de nombreux objets historiques mais également des animaux empaillés dont le plus célèbre est un ours polaire qui a débarqué à Dalvik il y a quelques années par un Iceberg venant du Groenland. Une pièce est également dédiée au tremblement de terre qui secoua Dalvik en 1934.

La deuxième semaine d’Aout est aussi l’occasion de participer à Davik à la fête du poisson sur le port. Sponsorisée par la principale compagnie maritime locale, la fête permet aux Islandais de se rencontrer et de partager à cette occasion des plats à base de poisson : poisson séché, salade de hareng, tartines, Hakarl (requin faisandé), brochettes en tout genre garnies de poisson fraîchement pêché.

C’est un évènement à ne pas rater pour tout touriste se trouvant dans la région ce jour-là.

… et randonnnées !

Il existe deux randonnées assez connues dans la région. La première est entre Dalvik et Olafsfjördur, le départ se fait sur un parking près de la ferme abandonnée de Karlsà, juste à côté d’une pierre commémorative. Port de Dalvik

D’ici il faut rejoindre le Karlsardalur. Il faudra ensuite aller jusqu’aux pylônes (environ 2H) puis aller jusqu’à la crête (1H supplémentaire). A cet endroit, la vue est absolument magnifique sur les montagnes avoisinantes.

De là, il faudra redescendre en direction de la vallée de Bustarbrekudalur, là où continuent les pylônes. Au bout d’1H15 environ on arrive à un lac. C’est après un total d’environ 5H30 de randonnée que vous rejoignez Olafsfjordur où il est d’ailleurs possible de finir en beauté dans le bassin d’eau chaude !

La seconde randonnée, beaucoup plus courte, est celle de la "presqu’île des lutins". A partir de la ferme de Kot, à l’extrémité du Svarfadardalur. Tout près du balisage bleu, il faut suivre la clôture en direction du sud, vers le versant.

Le sentier prend alors la direction de Vatnsdalur et monte vers le lac de Skeidsvatn (1H de randonnée à ce moment-là). D’ici, la vue est absolument splendide. Le retour se fait un peu plus rapidement, le chemin étant alors en dénivelé favorable. Compter tout de même entre 1H30 et 2H au total pour terminer la randonnée.

Crédit Photo : © Rudolf Tepfenhart Fotolia