En ce moment
temps
02:25
  1. Accueil >
  2. Guide
  3. > Nord-Ouest
  4. > De l’Ísafjarðardjúp au Drangajökull

De l’Ísafjarðardjúp au Drangajökull

le 02 août 2018
De l’Ísafjarðardjúp au Drangajökull
0 / 5

Lorsqu’on quitte Isafjörður en direction de l’Est, on arrive sur une série de fjords immenses regroupés sous le nom d’Ísafjarðardjúp. On est là au cœur des fjords de l’Ouest, les fjords sont tous plus superbes les uns que les autres, c’est donc un vrai régal que de parcourir ce « Djup » comme l’appelle les Islandais.

L'Isafjardardjup, littéralement "profond fjord glacé", est avec ses 75km de long, le plus grand fjord de la région.

Isafjardardjup : des fjords à perte de vue

fjords de l'ouest

Il est préférable de compter deux bonnes heures pour parcourir ces multiples fjords tantôt sur une route avec de l’asphalte, tantôt sur une route en terre, mais toujours de bonne qualité : la route 61.

L'Ísafjarðardjúp est une succession de 10 fjords et autre baies à partir d'Holmavik : Bolungarvík, Skutulsfjörður, Álftafjörður, Seyðisfjörður, Hestfjörður, Skötufjörður, Mjóifjörður, Vatnsfjörður, Reykjarfjörður et enfin Ísafjörður.

Du phare d’Arnarnes, la vue sur la série de fjord est absolument impressionnante et donne un bon aperçu de l’immensité de l’endroit. Il est très fréquent de croiser des véhicules arrêtés au coin d’un fjord tant ceux-ci sont photogéniques, d’ailleurs il n’est pas rare non plus d’apercevoir quelques phoques se prélasser !

Le parcours de cette route 61 est un bonheur pour les yeux tant les panoramas qu'on peut y observer par beau temps sont époustouflants.

D’une manière générale, dans cette région, la faune est très présente, notamment l’avifaune : sternes arctiques particulièrement. D'ailleurs, si l'avifaune vous intéresse, une escapade est possible sur la petite île de Vigur au large du fjord.

Les départs sont quotidiens (à 14H, départ d'Isafjordur) et le tour prend 3 à 4H (le bateau met 30 minutes pour joindre l'île à partir d'Isafjordur). Sur l'île, on peut observer de nombreux oiseaux comme les guillemots, macareux, eiders et autres sternes. ( Plus d'informations : ici )

Ici encore, comme un peu partout dans les fjords de l’Ouest, il existe quelques "hot pots" particulièrement appréciés des touristes. C’est le cas de celui de Hörgshlíð dans le fjord de Mjóifjörður, qui est en fait, une petite piscine de 10m2 avec une eau à 38 degrés et qui est situé le long de la route 61. Il y a aussi celui d’Heydalur, dans le même fjord, à l’aspect plus naturel, au milieu de l’herbe et entouré de quelques pierres.

En direction du Drangajökull

A la fin des fjords, la route se sépare en deux, il est possible de continuer soit vers l’est sur la 61, soit de se rapprocher du Drangajökull vers le Nord par la 635. Le Drangajökull est l’unique grande calotte glaciaire de la région des fjords de l’Ouest avec ses 160km2 de glace.

Le seul intérêt de réaliser ce détour réside dans le fait d’effectuer la superbe randonnée qui mène jusqu’au glacier. La piste arrive jusqu’au fond du Kaldalon où il est possible de garer son 4x4 (obligatoire).

La durée de la randonnée est de 3h environ et comprend quelques petites difficultés (il faudra par exemple traverser quelques ruisseaux peu profonds). La rando part de la baie de Kaldalon, juste avant le pont où il faut suivre les moraines.

On entre alors dans la réserve naturelle, il faut suivre le sentier pendant une heure jusqu’à un ruisseau. C’est à partir de cet endroit que vous pouvez monter sur le champ de neige pour avoir une vue imprenable sur la langue glaciaire et ses cascades.

D’une manière générale pour cette randonnée, l’orientation est très facile. Le retour se fait par le même chemin. Attention toutefois à bien vous équiper, comme son nom l’indique (Kaldalon = Lagon froid), il peut faire très froid durant la randonnée. Une carte et des informations sur cette région : ici

fjord

Crédit photo 1 : Kevin14 @fotolia