En ce moment
temps
21:09

Islande à vélo

le 05 novembre 2017 18:28
par skizoofriends
Revenir au Forum Bonjour je prévois un voyage d'environ un mois en islande. L'idee est d'en faire le tour de à vélo mais par le centre de l'ile et la route circulaire. Je recherche des informations pratiques et des personnes ayant l'envie de faire se trip également.
Période mi mai mi juin. Répondre 8 réponses 516 vues 0 0 0
Attention,mi mai les pistes sont toutes fermées!
par Nikita le 05 novembre 2017 20:36 0 0 0
Bonjour Skizoofriends,

Tout d'abord, félicitations pour ce beau projet. Cet été j'ai croisé des tas de cyclistes par tous les temps et sur toutes les pistes, et j'ai pour eux une admiration sans bornes. Car l'Islande n'est pas un pays facile pour le vélo. Plusieurs membres de ce forum ont de l'expérience soit en randonnée soit en vélo et pourront donc te conseiller sur ces aspects, ce que je me garderai bien de faire.

Quelques conseils pratiques néanmoins :
Avant début juin (et peut-être mi-juin, d'ailleurs), il est probable que tu devras te contenter des routes de l'extérieur. Les pistes de l'intérieur n'ouvrent en effet que début juin en général.
Bien entendu, compte tenu du nombre important de véhicules en été et de l'étroitesse des routes (TOUTES les routes), il est recommandé de porter des tenues voyantes, de pluie ou non (car le temps change vite). Certains automobilistes roulent vite, y compris sur les pistes, et peuvent présenter un danger pour les cyclistes s'ils ne les repèrent pas à temps pour ralentir.

A noter que même la route n°1 comprend quelques portions non bitumées. et que les "gravel roads" sont monnaie courante sur les routes secondaires, même non classées "F".
Enfin, les pistes de l'intérieur comprennent très souvent des gués, souvent plus importants en début d'été (du fait de la fonte des neiges). Il faut donc savoir les traverser à pied et être équipé de chaussures adaptées (type néoprène par exemple).

J'espère que des cyclistes ou randonneurs émérites pourront te renseigner plus précisément.

Bonne préparation de voyage.

par Corwin le 05 novembre 2017 20:51 1 0 0
A voire sur FB Direction l'horizon. Une Dijonnaise qui a fait le tour de l'Islande en vélo et en solo. Magnifique!

À suivre bientôt également sur FB Dark night cycling tour. Un projet incroyable.
par Nikita le 05 novembre 2017 21:20 0 0 0
Eh oui, belles pages c'est sûr, ça foisonne sur facebook, mais c'est à se demander si maintenant les gens font ça d'abord pour eux, ou pour être suivis et félicités sur facebook.... parce que oui quand tu exhibes ton voyage à vélo sur les réseaux sociaux, tu vas avoir des dizaines voir centaines de commentaires de gens qui te répètent combien tu es courageux, fort, incroyable etc... Désormais il faut toujours se mettre en avant aux yeux du plus grand nombre, se faire passer pour des gens exceptionnels, avoir le plus de like et de partages, se prendre pour un cinéaste ou un grand reporter.... On en oublie le but même du voyage.... bref, petite parenthèse...
Tout ç
par Ms38 le 06 novembre 2017 02:24 1 0 0
Mince mon message est parti tout seul....
Tout ça pour dire que le vélo est selon moi la meilleure manière de voyager en Islande : permet de couvrir de grandes distances, tout en prenant le temps, de voir ce qu'on ne voit pas en voiture, d'avoir une approche écologique du voyage, de rencontrer les gens plus facilement, ainsi que les animaux.
C'est donné à un assez grand nombre, il suffit de ne pas être réfractaire à la difficulté, d'être préparé mentalement et un peu physiquement, je veux dire, pas besoin d'être un sportif de haut niveau.
Etre bien équipé avec tenue adaptée, des sacoches étanches et solides, de bons pneus, de quoi les réparer, savoir effectuer les réparations et manip de base sur le vélo. Un point très important est de voyager le plus léger possible afin d'épargner les genoux, le dos (essayer d'avoir maximum 20km de chargement, voire bcp moins). Avoir bien l'habitude de rouler avec le vélo qui fera le voyage, afin d'avoir une position bien réglée. Une mauvaise position sur le vélo peut entraîner des blessures qui peuvent ruiner le périple.
L'ennemi numéro 1 n'est pas la pluie, mais le vent. Le vent en Islande, ce n'est pas le vent de chez nous. C'est ce vent qui te fera pédaler et forcer comme un dingue.... en descente! C'est remonter un fjord de 30 km de long et 1km de large avec le vent de face, te motiver en te disant que sur l'autre rive tu l'auras dans le dos.... et surprise, il tourne et tu l'as toujours de face. C'est monter un col à pieds sur 10 km en essayant de maintenir debout ton vélo chargé, car le vent de côté voudrait bien te jeter soit au milieu de la route soit dans le ravin.
L'Islande à vélo, c'est aussi après avoir galéré des heures et des heures pour faire quelques km, finir la journée en roulant tout à coup à 30km/h presque sans pédaler quand le vent a décidé d'être de ton côté... Après la difficulté d'un long col, une descente tranquille sur 20 km avec une vue à couper le souffle et la route pour toi seul.... C'est rouler paisiblement le long d'un fjord avec un phoque dans l'eau qui s'amuse à te suivre, c'est pouvoir s'arrêter n'importe quand et n'importe où et voir des choses incroyables, que les voitures qui te doublent n'ont même pas le temps de soupçonner.... c'est sentir l'air pur, les odeurs, écouter les bruits, être dehors, dans la nature tout le temps. C'est apprécier toutes les petites choses, manger devant la tente des nouilles chinoises bien chaudes et des biscuits trempés dans le skyr, tu as l'impression que c'est le meilleur repas de ta vie, te glisser dans ton duvet bien confortable et t'endormir en revoyant tout ce que tu as fait dans la journée, en ayant hâte d'enfourcher à nouveau ton vélo le lendemain... ce même vélo qu'il y a deux jours, tu voulais jeter du haut de la montagne quand tu pensais ne jamais arriver en haut... c'est rencontrer des gens formidables que tu n'aurais jamais rencontré lors des voyages en voiture. C'est être fier de soi, d'être arrivé au bout, et oublier toutes les galères pour n'en retenir que le positif et tous les paysages extraordinaires. Ouh là, je suis repartie loin en Islande là :)
Par contre, la route n°1 avec toute sa circulation n'est vraiment pas une sinécure pour les cyclistes, perso je chercherai toujours à l'éviter, mais bon, pour une première fois en Islande où on veut voir les lieux les plus connus, difficile de faire sans. Ce qui est le plus dangereux c'est les camions, avec l'aspiration, surtout par grand vent. Par moment on se fait très peur. Certains ne ralentissent même pas. Pour les voitures, c'est pareil, certains te doublent comme des dingues sans même se déporter, d'autres sont super sympas, font bien attention, et tu as parfois même droit à des encouragements et autres pouces levés!
Il faut aussi ne pas sous-estimer les quantités de nourriture à prévoir, car avec l'effort bien sûr, mais aussi le froid, on brûle énormément de calories et on dévore tout et n'importe quoi, et dans certains coins de l'Islande notamment les Hautes Terres, ou les fjords de l'Ouest, pas de possibilité de ravitaillement pendant plusieurs jours.
Voilà, si d'autres questions, n'hésite pas et en attendant bonne préparation!
Sarah
par Ms38 le 06 novembre 2017 03:32 5 0 0
MErci pour les infos,

Sarah, peux tu me dire le matériel que tu avais embarque et le type de vélo stp. Merci d'avance.
par skizoofriends le 06 novembre 2017 11:56 0 0 0
très bon compte rendu, Sarah !
tu sais de quoi tu parles ;-)

Effectivement, seuls la marche et le vélo permettent de vraiment s'imprégner de l'Islande.

Amicale pensée aux motorisés qui passent à coté de l'essentiel.
par Yabsinthe le 06 novembre 2017 16:54 5 1 0
C'est gentil, on pense à moi !

N'empêche qu'ils ont raison...
par FomeZero le 06 novembre 2017 17:31 3 1 0
Je réponds...
Revenir au Forum Revenir à l'accueil