En ce moment
temps 13°
12:58
  1. Accueil >
  2. Guide
  3. > Centre
  4. > Le volcan Herðubreið

Le volcan Herðubreið

le 21 février 2020
Le volcan Herðubreið

Le Herðubreið est un volcan situé dans les hautes terres d'Islande entre Askja au sud et Myvatn au nord. Il s'agit d'une immense montagne de 1682 mètres d'altitude qui domine la région et qu'on repère de très loin.

Souvent surnommée la "Reine des montagnes islandaises", Herðubreið règne au beau milieu du désert de Ódádahraun entre la montagne Brædrafell, l'oasis de Herðubreiðarlindir et le volcan Herðubreiðartötgl.

Le désert de Ódádahraun, littéralement désert des crimes, tient son nom du passé car c'est ici que se réfugiaient les criminels rejetés par la société.

La formation du volcan Herðubreið

Herdubreid

Le volcan Herðubreið vu de la F910

La formation de Herdubreid, littéralement "larges épaules", remonte à l'ère glaciaire. Il s'agit en fait d'un tuya. Un tuya est un type de montagne d'origine volcanique formée au cours d'éruptions sous-glaciaires et dont les caractéristiques sont un sommet formant un plateau et des pentes très raides.

Le volcanisme dans la région a débuté il y a quelques 120.000 ans avec la formation du volcan Herdubreidartögl mais le Herdubreid n'apparaitra qu'il y a 20.000 ans au fond d'un lac glaciaire entouré d'une immense calotte glaciaire.

La base du volcan est composées de couches de lave longtemps recouvertes par la glace jusqu'à il y a 10.200 ans où pendant près de 200 ans les éruptions percèrent la glace pour créer le plateau formé de coulées de lave aériennes qu'on peut voir aujourd'hui.

Depuis, même si l'activité sismique reste importante, l'activité volcanique, elle, a cessé et les glaces ont disparu de la région. 

Autour de l'Herðubreið, on retrouve l'immense désert de 6000 km² de Ódádahraun où les astronautes de la NASA viennent parfois s'entrainer. Le désert de Ódádahraun est formé par l'assèchement de l'air qui passe au dessus de l'immense Vatnajökull.

Comment y aller ?

Herðubreið est vraiment perdu dans l'Ódádahraun et seule une route permet d'approcher le volcan : la F88. Réputée difficile, la F88 n'est praticable qu'en véhicule 4x4 et exclusivement en période estivale. Il est possible de rejoindre Herðubreið de deux manières différentes :

  • La F88 par le nord (Mývatn)
  • La F88 par le sud (Askja)

L'accès par le nord est le plus direct mais peut être compliqué voire impossible. En effet, la F88 comporte un des gués que craignent le plus les touristes : la traversée de la Lindaá. La Lindaá peut être haute (entre 60 et 80 cm), il est donc préférable de passer le matin et de bien se renseigner au préalable sur la possibilité de la traverser. Il faut compter 1H50 pour effectuer les 80 km qui séparent la route numéro 1 au nord de Herðubreið. Environ 15 kilomètres après la hutte de þorsteinsskáli, une piste part sur la droite pour rejoindre le pied de Herðubreið sur sa partie ouest.

L'accès par le sud est techniquement moins compliqué mais il est nécessaire de se trouver déjà à Askja. En seulement 55 minutes, on peut effectuer les 32 kilomètres qui séparent le parking d'Askja et Herðubreið. Pour cela, il faut emprunter la superbe F910 sur 20 kilomètres avant de bifurquer vers le nord sur la F88 en direction de Herðubreið. Par cette piste et sur cette portion, pas de difficultés particulières avant d'arriver à la piste, Oskjuleið Route, qui mène directement au pied d'Herðubreið.

La randonnée de Herðubreið 

Herdubreid

Le volcan Herðubreið vu de la route numéro 1

Au pied de Herðubreið, sur le flanc ouest, se trouve une hutte à partir de laquelle il est possible de faire l'ascension du volcan. Cette randonnée est difficile et les flancs sont raides et glissants par endroit. Mais c'est une ascension mythique qui offre un panorama inimaginable sur toute la région à 360° par temps clair.

Il faut une bonne forme physique pour gravir le Herðubreið car la distance de la hutte au sommet est de 3,5 km et le dénivelé positif de 1000 mètres. Le départ est très raide et il faut compter 3 heures pour effectuer cette ascension. Le retour est forcément plus rapide car totalement en descente mais il faut faire attention car certaines portions sont glissantes. Il est recommandé de se renseigner sur la faisabilité et la visibilité avant de se lancer auprès des rangers présents à la hutte. Le temps change vite et comme il faut compter environ 5 heures pour effectuer l'aller-retour, on peut vite passer d'un beau ciel bleu à un ciel largement bouché.

Ce sommet reste un des sommets les plus mythiques d'Islande et il faut savoir que Herðubreið n'a été gravi que récemment en 1908.