En ce moment
temps
18:22

Les falaises de Krysuvikurberg

le 12 août 2018
par Sig
Les falaises de Krysuvikurberg

A l'extrême sud de la péninsule de Reykjanes et à moins d'une quarantaine de kilomètres de la capitale Reykjavik, se trouve un lieu particulièrement adapté à l'observation de l'avifaune : Krysuvikurberg.

L'accès à Krysuvikurberg est relativement facile, pour peu de disposer d'un véhicule 4x4. En effet, l'accès se fait par la route 427 qui longe la côte sud de la péninsule à seulement quelques kilomètres du croisement avec la 42 qui mène à Krysuvik et au lac Kleifarvatn.

Krysuvikurberg

Lorsqu'on vient de la 42 et qu'on tourne en direction de la petite ville de Grindavik, un petite piste indique la direction de Krysuvikurberg. Celle-ci est non asphaltée et même plutôt cahoteuse. Il faudra compter 5 minutes (environ 3km) pour rejoindre le parking à partir du croisement. La piste comporte également un petit gué (vraiment petit) facile à passer.

Ici, un petit parking permet de se garer et très rapidement d'approcher les fameuses falaises de Krysuvikurberg en moins d'une minute.

Des falaises à perte de vue

Les falaises de Krysuvikurberg s'étendent sur pas moins de 15 kilomètres le long de la côte. La vue proche du parking donne déjà un bon aperçu de ce qu'on peut admirer ici. Les falaises sont impressionnantes et mesurent près de 50 mètres par endroit.

La première chose qui surprend est la couleur rouge, orange, noire de ces falaises. On voit clairement que l'océan atlantique a façonné ces falaises durant des milliers d'années alors que celles-ci étaient à l'origine formées de couches de lave qui se sont accumulées les unes sur les autres pendant plusieurs siècles aux rythme des éruptions volcaniques. Les différentes strates sont bien visibles sur la falaise avec chacune une couleur différente.

Macareux moine

Une avifaune impressionnante

Un petit chemin de randonnée permet de se promener le long des falaises au beau milieu des colines verdoyantes et des moutons. Le bruit fait par le cri des oiseaux est incessant, des dizaines de milliers d'oiseaux viennent chaque été nicher dans ces falaises. Bien que moins impressionnant, l'endroit n'est pas sans rappeler les falaises de Latrabjarg dans les fjords du Nord Ouest.

Guillemots de Brünnich et de Troil, macareux moine, fulmar boréal, pingouin torda, mouette tridactyle... l'endroit est vraiment réputé pour ses colonies d'oiseaux. Si les oiseaux sont omniprésents dans les falaises et se nichent dans les moindres recoins, les phoques sont souvents également présents en contrebas lorsqu'on prend le temps de se promener le long de la côte. Une raison supplémentaire pour y faire un tour!