En ce moment
temps °
03:52

Dritvik et la plage de Djupalon

le 09 février 2020
par Sig
Dritvik et la plage de Djupalon
Moyenne 5.0 / 5 sur 1 votes

Dritvík est une très jolie crique de l'ouest de l'Islande bordée par la plage de Djúpalón, une superbe plage de galets noirs particulièrement appréciée des Islandais car le lieu est chargé d'histoire.

La plage de Djupalon est également appelée la plage noire de lave. Dritvik et la plage de Djupalon (Djúpalónssandur) font partie des nombreux points d'intérêts que propose la péninsule de Snaefellsnes.

La crique de Dritvik est bordée d'une lisière de lave sur ses 3 côtés. Au nord on trouve Dritvíkurmöl et la mare Dritvíkurpollur tout près du rocher Vikurklettur.
Au sud les sables de Mariusandur s'étendent.

Dritvik

Comment se rendre à Dritvik et Djupalonssandur ?

L'extrême ouest de la péninsule de Snaefellsnes nous offre plusieurs plages magnifiques à commencer par la plage de Skarðsvik près du phare de Öndverðarnes.

Plus au sud avant d'arriver à Londrangar en longeant la célèbre route 574 qui fait le tour de la péninsule de Snaefellsnes, il faut bifurquer à droite sur la petite route 572 sur 1 km environ.

On arrive alors au parking de Dritvik. Plusieurs panneaux d'informations sur le lieu sont présents et c'est d'ici également que partent plusieurs chemins de randonnées, plutôt bien indiquées.

Le parking de Dritvik se trouve à seulement 300m de la plage de Djupalonssandur.

L'histoire de Dritvik

Importante base de pêche

Le lieu est hautement symbolique pour les Islandais car celui-ci est chargé d'histoire. Il faut savoir qu'entre le milieu du 16ème siècle et le milieu du 19ème, Dritvik a tout simplement été la base de pêche saisonnière la plus importante du pays et la plus active.

Dritvik et la plage de Djupalon

En effet, entre début avril et mi-mai, pas moins de 50 bateaux à rames partaient de Dritvik avec au total entre 200 et 600 pêcheurs à bord. A la lisière du champ de lave à proximité, on trouve d'ailleurs encore les vestiges d'enclos dans lesquels le poisson était mis à sécher. Les rochers Brjotur et Barðarskip sont les rochers entre lesquels les bateaux venaient accoster.

Le chalutier Epine GY7

Dritvik est également tristement célèbre pour avoir été le lieu du naufrage en 1948 du chalutier anglais Epine GY7. Par une froide nuit d'hiver, le 13 mars 1948, le chalutier alors près des côtes de Dritvik a été pris dans une tempête. Il s'est échoué près des récifs de l'est de Dritvik malgré l'arrivée des secours venant d'Arnarstapi et Hellisandur.

La marée était montante et les vagues se sont abattues sur le bateau. Quatorze hommes ont perdu la vie (dont beaucoup n'ont jamais été retrouvés) dans ce naufrage et cinq ont pu être sauvés.

Aujourd'hui de nombreux restes de ferraille du chalutier se trouvent encore sur la plage et semblent se fondre dans le décors. Ces restes sont protégés et ne doivent pas être touchés car ils sont conservés en mémoire des pêcheurs qui ont perdu la vie ici.

Les pierres de Dritvik

Les pierres-étalon rondes de Dritvik

En descendant le sentier qui mène jusqu'à la plage Djúpalónssandur, on trouve également 4 pierres rondes et lisses de tailles différentes et celles-ci ne sont pas ici par hasard. Ces pierres étaient en effet utilisées pour mesurer la force des pêcheurs islandais jadis.

Celles-ci portent d'ailleurs un nom :

Fullsterkur (niveau très fort) pèse 154 kg
Hálfsterkur (niveau demi-fort) pèse 100 kg
Hálfdrættingur (niveau demi-portion) pèse 54 kg
Amlóði (niveau minable) pèse 23 kg

Pour pouvoir prétendre à une place à bord d’un bateau de pêche, le candidat devait être capable de soulever Hálfdrættingur, soit 54kg. De nombreux touristes s'essayent d'ailleurs à soulever ces pierres facilement reconnaissables.

La plage de Djupalonssandur

La plage en elle même est particulièrement belle, en particulier près de l'eau car elle est parsemée de petits cailloux noirs ronds et lisses nommés les "perles de lave noire de Djúpalón" (Djúpalónsperlur).

Sur la plage se trouvent également les vestiges rouillés du fameux chalutier Epine qui donnent cette atmosphère si mythique et inquiétante à cette plage en plus de son côté sauvage.

La plage est certes très belle mais également connue pour être, avec Reynisfjara près de Vik, une des plus dangereuses du pays. En effet, les vagues sont particulièrement violentes en marée montante et la mer est très puissante quand elle se retire. Il faut donc faire très attention !

Dritvik et Djupalonsandur

Au-dessus de la plage on trouve également deux petits lagons : Svörtulón et Djúpulón. Svörtulón est situé près du parking et près du rocher Gatklettur, un rocher de lave avec une forme originale puisqu'il a un trou au milieu, à travers lequel on peut photographier le glacier Snaefellsjökull.

On trouve aussi sur la plage au sud de Dritvik un rocher qui a un nom, comme très souvent en Islande, et se nomme Söngklettur (singing rock). Il est facilement reconnaissable car sa roche est rougeâtre. Selon la légende locale, il s'agit de l'église des elfes (Tröllakirkja).

Les randonnées de Dritvik

Plusieurs chemins de randonnées sont possible ici. Dès le parking plusieurs panneaux indiquent des directions avec une estimation de durée de marche.

La principale randonnée est celle menant à Dritvik qui passe par le sentier Nautastigur, elle est indiquée "Dritvik", et ne fait que 1km. Juste après le parking, on passe par le fameux rocher percé Gatklettur avant de redescendre vers la plage entre deux grandes falaises. On arrive ensuite aux fameuses pierres rondes et leur plateforme "stalur" sur laquelle il faut être capable de les déposer (si vous voulez vous faire engager en tant que pêcheur !).

Le chemin passe ensuite sur la plage jusqu'au bout de la crique et le rocher Söngklettur. On franchi enfin Suðurbarði où on trouve les vestiges d'un ancien labyrinthe utilisé pour les jeux. Enfin, la balade se termine près du rocher "Kerling", une femme troll pétrifiée au lever du jour. Il y a très régulièrement en Islande des rochers nommés Karl et Kerling qui vont toujours de pair (l'homme et la femme). Ici, l'homme se trouve plus loin, à Londrangar.

30 minutes seulement sont nécessaires pour effectuer cette marche.

Djupalonsandur

A partir du parking, en plus du point de vue de Utsyni à proximité, deux autres départs de randonnées sont proposés. L'une d'elles mène à Einarslon et est faisable en 20 minutes (1.2km), elle donne un autre point de vue sur la crique.

La seconde mène à Malariff (Londrangar), un autre site d'intérêt de Snaefellsnes. Cette randonnée de 6km est plus longue (2-3H AR), mais intéressante car le site de Londrangar est très photogénique et vous donnera la possibilité de découvrir le fameux "Karl" !