En ce moment
temps 10°
00:43

Le Sprengisandur

le 07 avril 2012
par Sig
Le Sprengisandur

Il existe deux grands itinéraires pour traverser l’île du Sud au Nord, deux pistes, le Kjölur (F35) la plus connue et la plus empruntée des deux, et le Sprengisandur autrement appelée F26.
Comme la grande majorité des pistes de l’intérieur, la F26 n’est ouverte qu’en été, généralement la dernière semaine de Juin (pour connaître la date exacte, qui varie forcément en fonction des conditions climatiques, il faut se rendre sur le site http://www.vegagerdin.is).

Une piste difficile d’accès

Un 4x4 est indispensable pour la traverser le Sprengisandur car même si la partie Sud est assez accessible, de nombreux gués se présentent ensuite notamment dans la région de Nyidalur.

Un peu plus de 250km et 5H sont nécessaires à la traversée de la piste de Hraunejar à Aldeyjarfoss, inutile de préciser qu’il est vivement conseiller de faire le plein à Hrauneyar au préalable (dernière station essence avant le désert, Versalir permet généralement de faire le plein, mais la station n’est pas toujours ouverte).

Le désert de Sprengisandur

Il s’agit de la région aride de hauts plateaux désertiques située en plein centre de l’île entre les deux impressionnants glaciers Hofsjökull et le Vatnajökull. Le paysage est désertique, formé de coulées de lave et de zones sableuses et caillouteuses.

Par beau temps la traversée du Sprengisandur est absolument inoubliable avec une vue panoramique exceptionnelle et le jeu d’ombre des nuages sur le désert et ses variantes de gris est étonnant. Le temps peut vite changer et la températeure également dans cette région de hauts plateaux (entre 700 et 800m d’altitude). En dehors des zones marécageuses, la faune est moins présente que dans le reste de l’île. Oies, cygnes lagopèdes et autres bruants des neiges sont toutefois présents dans ces zones.
Sur la F26…

En partant du sud, on arrive rapidement dans la région du lac Thorisvatn, qui, avec ses 88km de superficie est tout simplement le plus grand lac du pays. Comme tous les lacs glaciaires du pays, il est d’une superbe couleur verte caractéristique de ces lacs glaciaires.

Plus loin en allant vers le Nord, après avoir passé Versalir, on arrive à Nýidalur, LE refuge du centre de l’Islande avec ses 120 lits. C’est également le seul petit coin de verdure au milieu de ce désert de cailloux. Situé tout près du glacier Tungnafellsjökull, la vallée de Nýidalur est également le point de départ de nombreuses randonnées vers ce glacier.

Quelques kilomètres seulement après Nýidalur, un gué qui peut être très important coupe la piste, sa hauteur varie en fonction des précipitations. C’est aussi par ici qu’il est possible d’emprunter différentes pistes pour joindre le Nord : la F910 vers Askja qui est considéré comme étant la piste la plus compliquée du pays, la F752 vers Varmalhid, la F821 vers Akureyri, ou bien sur continuer sur la F26 en direction de Godafoss.
Avant de rejoindre Godafoss, la piste ne pose que peu de difficultés et une halte s’impose près de la cascade Aldeyjarfoss, une superbe cascade au milieu des orgues de basaltes et de quelques lichens.