En ce moment
temps 12°
18:41

Région de Myvatn

le 29 août 2004
par Sig
Région de Myvatn

Région de Myvatn


Temps : Gris, vent - T° : 11°C

Nous nous arrêtons tout d'abord à Godafoss (Chute des dieux) nous sommes surpris de voir " surgir " cette cascade au dernier moment ! C'est très beau et on peut (comme toujours en Islande) s'approcher de très près. L'eau est magnifique claire et transparente dans les tons de turquoise.

Nous continuons vers les pseudo cratères de Skutustadir, qui se sont formés par les retombées " de boules de feu " lors des éruptions volcaniques.

Un peu plus loin se trouve la forêt de Höfði un lieu très joli où sont rassemblées beaucoup d'espèces végétales présentes en Islande, nous nous promenons accompagnés par les chant des oiseaux. Les chemins nous conduisent vers de jolis points de vues sur les champs de lave et un lac.

Nous poursuivons notre chemin vers Dimmuborgir (la forteresse noire/sombre) il s'agit d'un ensemble de formation de lave très impressionnant et mystérieux, le parcours est assez long et il nous semble parfois être dans un labyrinthe ! Nous nous arrêtons entre autre à Kirksjan (l'église), cette formation de lave fait en effet penser à une église.

Toujours dans la région de Mývatn nous nous arrêtons et montons (escaladons ?) le mont Hverjall (le mont venteux). Et du vent nous avons eu…pour monter ! Nous étions presque à quatre pattes pour monter la pente raide tellement le souffle était puissant. Nous voici en haut, le cratère est gigantesque ! Nous sommes très impressionnés par ce paysage lunaire, même si nous avons toujours autant de mal à rester debout face au vent… Nous comprenons que ce lieu est inspiré Jules Verne et son " voyage au centre de la Terre " !

Plus loin nous nous arrêtons à Grjötagja où se trouve, dans une grotte, une source d'eau chaude à 100°C. Nous pouvons également voir une énorme crevasse qui a été formée par le mouvement des plaques tectoniques.

Plus loin se trouve Namafjall une importante zone géothermique, l'odeur de soufre est atroce et l'air est moite, il y a de la boue à 100°C, et il faut être vigilant et ne pas sortir des sentiers tracés car le sol par endroit peut avoisiner les 100°C ! tout ceci dans un décor de roches orangées/rouges.

Arrivée à la guesthouse à Laugar nous quittons nos chaussures recouvertes de boue histoire de ne pas tacher la magnifique moquette de cette guesthouse très jolie et grand luxe (on a du mal à croire que c'etait une ferme).