En ce moment
temps
00:39

De Kleifarvatn aux cascades du sud

le 14 juin 2015
par Sig
De Kleifarvatn aux cascades du sud

Le réveil sonne à 7H30 et le ciel est toujours aussi dégagé, c'est de bonne augure pour notre grande journée. Aujourd'hui nous avons prévu de visiter ce que nous ne connaissons pas de la péninsule de Reykjanes et que nous n'avons jamais eu l'occasion de voir : le lac Kleifarvatn et Krisuvik. Ensuite nous avons prévu de longer la côte sud de la péninsule pour atteindre notre chalet et voir les cascades du sud en hiver et potentiellement Vik, si nous avons le temps.

Kleifarvatn

Après un petit déjeuner copieux, nous prenons la route vers l'Ouest pour bifurquer sur la route 42 en direction du lac. Là, suprise, on ne s'attendait pas du tout à un paysage aussi superbe en hiver. Cette route est absolument magnifique et en arrivant près du lac isolé au milieu de nul part, le panorama est inoubliable : les flancs ocres des montagnes mélangés aux névés avec le contraste du ciel bleu et de Kleifarvatn est absolument remarquable.

Lagopède

Nous arrivons vers 10H du matin au lac Kleifarvatn et restons un bon moment à admirer l'endroit. Nous n'avons croisé absolument personne depuis la bifurcation sur la route 42 et nous nous sentons véritablement seuls au monde avec le lac devant nous. Nous avons même l'occasion d'apercevoir un renard arctique, tout blanc et trop vif pour que nous ayons le temps de le prendre en photo. En nous promenant le long du lac, on aperçoit un lagopède, blanc également (voir photo).

Krisuvik

On aimerait rester plus longtemps mais nous devons prendre la route. Quelques kilomètres plus loin, un panneau indique "Seltun", il s'agit de la fameuse zone géothermique de Krisuvik. Marmites de boue, fumées et autres odeurs de soufre nous font penser au site de Geysir. Le lieu est vraiment sympa et nous prenons presque 1H sur place à nous promener entre les passerelles du site.

Pour atteindre la route numéro 1 et ses cascades, nous avons souhaité longer la mer, par la 427. La encore, nous n'avons pas croisé beaucoup de véhicules et nous décidons de faire un pique-nique devant la mer, gelée par le rude hiver islandais.

Océan

En tout début d'après-midi, nous arrivons au chalet. Il fait partie d'un petit hameau de 5-6 chalets avec une vue parfaitement dégagée, chacun disposant d'un petit hottub abrité sur la terrasse. Nul doute que nous nous en servirons ce soir! Nous posons les affaires et prenons la route pour Seljalandsfoss.

Ici, l'herbe est plutôt jaunâtre et pas encore verte évidemment comme on la connait en Islande l'été et la partie gauche avec l'escalier qui permet d'approcher la cascade est absolument infranchissable car couvert d'une épaisseur importante de glace. Quelques touristes sont présents mais c'est incomparable avec un mois de Juillet ou un mois d'aôut comme on a pu le connaitre.

 

Le chalet en Islande

Plus loin, Skogafoss est toujours aussi impressionnante et elle aussi est entourée de neige, même si celle-ci a largement fondue depuis notre arrivée avec les température positives, le soleil et le vent toujours présent.

Il est presque 16H, et après un petit gouter au pied de Skogafoss, on décide de faire un tour près des plages de Vik. Vik est un des villages qui nous avait marqué au cours de nos 2 premiers périples. On aime beaucoup cet endroit et les montagnes qui l'entourent.

Skogafoss

A Vik aussi, on se sent bien seuls et la promenade sur la place est vraiment agréable. Il fait moins froid et il n'y a pas du tout de neige à Vik. Probablement du au fait de sa situation géographique, en bord de côte et à l'extrême sud de l'île. On marche longtemps le long de la plage de sable noir avec la mer agitée à quelques mètres de nous. On avait connu le coin avec des milliers d'oiseaux mais là ce n'est pas la saison, seul le bruit de la mer et le claquement des vagues brise le silence.

Vik

En fin d'après-midi, on passe à la station service de Vik pour acheter de quoi manger le soir au chalet, sans oublier quelques bières Viking qu'on s'est promis de déguster dans le hottub sur la terrasse en regardant la montagne en soirée avec l'espoir de croiser une aurore boréale.

Malheureusement ce ne sera pas pour cette fois, la soirée a été inoubliable mais pas d'aurore en vue. Il est l'heure d'aller se coucher, demain une longue journée est encore prévue!