En ce moment
temps °
08:03

L'épave du DC3

le 11 novembre 2019
par Sig
L'épave du DC3
Moyenne 0 / 5 sur 0 votes

Ce matin on prend la direction de l'ouest après avoir passé 3 jours magnifiques dans cette région de Vik. Ce matin il fait un temps très clair et on souhaite aller voir la fameuse épave d'avion du DC3 qui s'est écrasé sur la plage près d'ici en novembre 1973.

On y arrive à 8h15 donc très tôt alors que le soleil n'est pas encore levé. Le site n'est pas vraiment indiqué mais facile à trouver. Un petit parking permet de se garer le long de la route numéro 1 et sur le parking un panneau confirme qu'on est bien au bon endroit. Depuis déjà plusieurs années, il n'est plus possible de se rendre près de l'avion en voiture et une longue marche est nécessaire pour le voir.

Piste jusqu'à l'épave du DC3

L'intérêt d'y arriver à cette heure, c'est qu'il n'y a absolument personne sur le parking, nous sommes les premières !

Il y a exactement 4.1km de marche aller pour arriver près de l'avion, soit 8.2 km au total A/R. Ce n'est pas rien surtout qu'on ne va pas se mentir : il n'y a pas grand chose à voir sur le chemin. On pourrait avoir peur de se perdre, mais ça parait totalement impossible tant le tracé est bien indiqué par des petits plots jaunes. On marche sur ce qui servait il y a quelques années d'anciennes piste donc elle est très visible encore aujourd'hui.

La marche parait interminable et il n'y a rien à des kilomètres à la ronde. On se sent vraiment seules, isolées, c'est même parfois un peu flippant. La piste est une longue ligne droite qui part de la route numéro 1 en direction de la mer et ce n'est qu'à la fin, dans les 500 derniers mètres, qu'elle tourne l'gèrement sur la gauche et plonge un peu plus bas. C'est à ce moment là qu'on commence à appercevoir l'épave. Finalement tout ce temps de marche permet de se mettre dans l'ambiance !

l'épave du DC3

Le soleil a la bonne idée de se lever en même temps ce qui va nous permettre de faire des photos sympas. Forcément, l'avion est dans un sale état mais le lieu reste un lieu mythique pour les touristes qui, comme nous, s'intéressent à l'Islande.

Nous souhaitions donc absolument aller voir cet avion. On reste une bonne demi heure sur place à le photographier sous tous les angles avant de repartir par le même chemin. Sur le chemin du retour on croise une petite vingtaine de touristes qui ont eu la même idée.

Il y a souvent une vingtaine de voitures sur le parking mais vu la distance qui sépare l'avion du parking, je pense qu'on est quand même souvent seuls sur place. Au total, entre l'arrivée au parking et le retour avec la pause photo, on a compté 2h30. On repart donc à 10H45 en direction de l'ouest.

l'épave du DC3

Sur la route on a prévu de s'arrêter près de Fluðir au Secret Lagoon  pour faire une pause. L'endroit est vraiment sympa et il y a pas beaucoup de monde par rapport à l'été quand même. Après avoir passé 1H à se prélasser dans les eaux chaudes du Secret Lagoon, on décide d'aller manger près d'ici à Reykholt au Fridheimar.

Il s'agit en fait d'une ferme avec de nombreuses serres chauffées par la géothermie qui permettent la production d'une quantité incroyable de tomates.

Depuis quelques années, la ferme propose donc un restaurant où tout, ou presque, est fait à base de tomates : alcool, pain, soupes... L'endroit est sympa et on y mange très bien dans une ambiance chaleureuse au beau milieu des serres. Le concept est étonnant et très original !

Stykkisholmur

En fin d'après-midi, on arrive près de Stykkisholmur où on passera 2 nuits. Ce soir l'indice pour les aurores est très élevé, malheureusement le ciel est complètement bouché par les nuages et nous n'aurons pas la chance d'en voir d'ailleurs.

On passe la soirée dans le charmant petit port de Stykkisholmur où la neige commence à tomber et ils annoncent beau mais très froid demain...