En ce moment
temps °
07:16

De Snaefellsnes à Reykjavik

le 11 novembre 2019
par Sig
De Snaefellsnes à Reykjavik
Moyenne 0 / 5 sur 0 votes

Le lendemain matin, surprise, c'est encore le spectacle dehors : au réveil, au fond du lit, on voit de notre fenêtre les aurores illuminer le ciel. C'est incroyable, après les avoir attendu si longtemps, on en voit maintenant au réveil !

Ce matin, on doit repartir vers Reykjavik et on a prévu de repasser à Kirkjufell pour prendre quelques photos près de la cascade pour le meilleur point de vue en espérant qu'il y ait moins de monde que la veille.

Une trentaine de minutes plus tard, on arrive sur le parking qui effectivement est plutôt vide. Le soleil est en train de se lever et les touristes ne sont pas encore arrivés. Nous prenons le temps de faire quelques photos. Cette montagne est vraiment photogénique et la cascade a beaucoup de charme quand elle est gelée.

Kirkjufell

Sur le retour, on fait une halte à la plage de Langaholt, une belle plage de sable doré avec une mer déchainée. Quelques photos plus tard, on prend la route pour Reykjavik, où on a décidé de passer l'après-midi.

En arrivant près de notre guesthouse proche d'Hallgrimskirkja, on fait une pause au café Loki pour gouter quelques spécialité du coin. Leurs assiettes sont variées et vraiment originales. On passe ensuite tout l'après-midi entre la rue Laugavegur pour y faire quelques courses et le vieux port.

A cette époque de l'année les rues sont moins fréquentées qu'en été, même les endroits très touristiques comme le lac Tjornin sont plus déserts. Il est totalement gelé ou presque d'ailleurs, les canards en profitent pour se promener dessus en marchant sur une bonne épaisseur de glace. Après un passage près de la maison Hofði et le Drakkar de Reykjavik pour faire quelques photos on prend la direction du vieux port et ses petites maisons colorées.

Lac Tjornin gelé

C'est à ce moment là qu'on reçoit une alerte de l'application My Aurora Forecast nous indiquant de grandes chances d'aurores boréales ce soir à Reykjavik. Décidemment, on a de la chance ! On part donc diner au Glo, un restaurant végétarien avec un rapport qualité prix plutôt intéressant pour réfléchir à l'endroit où on allait bien pouvoir s'arrêter pour guetter les aurores. Deux possibilités : soit on quitte la ville en direction de Reykjanes pour s'isoler de la pollution lumineuse, soit on reste à Reykjavik mais plutôt dans le quartier de Seltjarnarnes, près du phare, là où il y a bien moins de lumière.

C'est finalement la dernière option qu'on va privilégier. On reprend donc la voiture pour se garer tout près du phare, il n'y a effectivement pas de lumières mais énormément de voitures, qui, comme nous, ont pensé que cet endroit pouvait être un beau site pour se poser. On attend donc, les yeux en direction du mont Esja couvert de neige et très rapidement les premières aurores commencent à faire leur apparition.

Aurore boréale

Elles sont beaucoup moins intenses que la veille, à tel point que quand on allume les phares, on ne les distingue quasiment plus et les nombreuses allées et venues des voitures qui se garent et repartent ne favorisent pas trop les poses longues pour les photos.

Avec du recul, on aurait peut-être du prévilégier de sortir de la ville pour avoir un peu moins de monde, mais on en a vu malgré tout, un 2ème soir de suite, on s'en sort plutôt bien !