En ce moment
temps 11°
13:10

Isafjörður - Vatsnes

le 27 juin 2006
par I.A.
Isafjörður - Vatsnes

Isafjörður - Vatsnes

Jour : Mardi 27 Juin

Temps : Gris, 8 ° puis Soleil 15°

Distance en kilomètres : 600 km

Nous commençons la journée par un inoubliable petit déjeuner à la Guesthouse de Sudureyri : Skyr maison à la fraise et poisson fumé. Le poisson venait du pêcheur qui habitait juste a côté de la Guesthouse, autant dire que les produits étaient bien frais. D'ailleurs l'odeur de poisson fumé se sentait partout dans la ville. Nous nous mettons ensuite en route pour le passage du "Djùp", série de fjords, abréviation pour Isafjörðjùp. Pendant ce trajet, nous remarquons la présence de phoques isolés dans les eaux de l'Isafjörðjùp.

Phoques

La région que nous traversons ensuite est réputée pour être celle où la pratique de la sorcellerie était la plus répandue. Des musées comme celui de Kluka ou celui de Hòlmavìk retracent les pratiques utilisées notamment par les héros des Sagas pour vaincre leurs ennemis.

Dans celui de Hòlmavìk se trouve d'ailleurs une pierre qui a été retrouvée récemment lors de travaux et qui était utilisée lors de rituels de sorcellerie. En effet, lors d'analyses, des traces de sang ont été retrouvés sur la pierre. La forme de la pierre ainsi que les traces de sang révélées indiquent que la pierre servait de récipient pour recueillir du sang lors de sacrifices...

Soleil de minuit

Nous nous rendons ensuite à Hvammstangi, réputée pour être la capitale du phoque. En effet, à la "Maison du Phoque", vous pouvez aller récupérer un plan de la péninsule de Vatsnes qui vous indique les meilleurs endroits pour observer ces animaux ainsi que le comportement à respecter pour ne pas les effrayer.

C'est à Hindisvìk que nous décidons de nous arrêter pour pique-niquer devant un paysage magnifique. Nous avons l'impression de nous trouver sur une autre planète, le soleil qui se reflète dans l'eau nous renvoi une lumière exceptionnelle. Les seuls bruits qui nous parviennent sont les cris des oiseaux et le bruit des vagues qui se brisent sur les rochers. Nous sommes seuls devant le soleil de minuit au milieu de dizaines de phoques, Eiders, Sternes et autres Huitriers-pies... Un moment inoubliable.