En ce moment
temps
11:05

Landmannalaugar

le 04 juillet 2006
par I.A.
Landmannalaugar

Landmannalaugar

Jour : Mardi 04 Juillet

Temps : Pluie et vent, 8 °

Distance en kilomètres : 400 km

C'est sous une pluie battante que nous démarrons notre journée...Nous commençons par la jolie ville de Vík et son église perchée sur une colline. A la sortie de la ville nous prenons un chemin réservé au 4x4, qui mène en haut d'une falaise où se trouve des tas de macareux. En effet, il y en a des centaines et nous parvenons quand même à faire de jolies photos malgré la pluie, le brouillard et le vent...

Nous nous sommes ensuite rendus sur la plage de sable noir située non loin de Vík (Reynir - Halsanefs Hellir). La mer déchaînée, envoie d'énormes vagues se briser contre les rochers. Un peu plus loin nous faisons une halte à Dyrhòlaey, ce site est magnifique et la vue sur la mer est fantastique, ça doit être vraiment beau avec le soleil. En longeant la côte Sud vers l'Ouest, une trentaine de kilomètres plus loin, de la route numéro 1 on aperçoit Skogafoss, une splendide cascade qui mérite un arrêt.

Macareux

Le soir, nous devons dormir à Fluðir, et pour cela nous avons décidé de faire un détour par le Landmannalagaur par la 26 au Sud, puis la F225. Le début du trajet ne pose aucun problème, les paysages splendides de la région du Landmannalaugar commencent à se révèler au bout de quelques kilomètres sur la F225.

Le volcan Hekla sur notre droite est caché par la brume, le ciel est très nuageux : nous avons vraiment l'impression d'être perdus au milieu de nulle part. Les premières difficultés commencent au bout d'une douzaine de kilomètres sur la F225 après avoir quitté la 26 avec l'apparition des premiers gués à franchir.

Landmannalaugar

La pluie qui est tombée toute la nuit et une bonne partie de la journée a fait grossir les rivières et nous appréhendons le passage du premier qui est particulièrement impressionnant : l'eau est trouble, il semble y avoir des trous... mais le courant est faible! nous nous décidons donc à vérifier la hauteur de l'eau en le traversant à pied! Heureusement nous n'étions pas seuls, un couple d'américains nous rejoint à ce moment là : c'est toujours plus rassurant de passer un gué à plusieurs... Après vérification la traversée parait possible et nous passons finalement sans trop de difficultés.

Quelques gués plus tard nous arrivons au camping de Landmannalaugar, où quelques courageux se baignent dans les sources d'eau chaude malgré la pluie et le vent. Le site est vraiment fantastique, nous regrettons que le beau temps ne soit pas de la partie. Nous repartons par la F208 vers le Nord pour rattraper la 26 qui nous permet de rejoindre Fluðir sous une pluie incessante.