En ce moment
temps 11°
08:37

Les fjords de l'ouest

le 25 juin 2006
par I.A.
Les fjords de l'ouest

Les fjords de l'ouest

Jour : Dimanche 25 Juin

Temps : Gris, 8 °

Distance en kilomètres : 600 km

Tout juste sortis d'Arnarstapì, nous nous arrêtons aux rochers de Svalþùfa - þùfubjarg, le point de vue y est magnifique et l'énorme rocher noir planté dans l'eau nous fait penser à l'île au trésor. Nous observons des tas d'oiseaux dont des guillemots, sortes de petits pingouins noirs perchés sur les falaises. Nous empruntons le chemin qui descend au grand rocher noir pour le voir de plus près et c'est alors que nous tombons nez à nez avec une famille de renards arctiques profitant des cavités que leur offrent les pierres volcaniques pour faire leur terrier. Les petits renardeaux sont assez craintifs mais aussi curieux et se laissent finalement photographier.

Sur la route des fjords

Nous faisons ensuite une halte au mont Helgafell. Selon la légende, il faut gravir ce mont sans parler ni se retourner, s'approcher des ruines, puis se tourner vers l'Est et faire trois voeux. A priori, si le rituel est correctement accompli, les voeux devraient se réaliser...Pour la petite histoire, un petit mouton égaré et apparemment à la recherche de compagnie, nous a accompagnés dans notre ascension jusqu'aux ruines.

Macareux

Après cette halte, nous avon pris la route des fjörds de l'Ouest direction Patreksfjörður. La route est mauvaise mais les paysages sont superbes. Dommage que le temps soit gris car par beau temps les couleurs doivent être sublimes. Après avoir poser nos affaires à la Guesthouse et avoir bien mangé, nous décidons de partir pour la soirée vers Latrabjarg. Il s'agit de l'endroit le plus à l'Ouest de l'Europe et également des falaises les plus hautes d'Europe. Celles-ci abritent une multitude d'oiseaux, notamment des macareux. La route jusqu'aux falaises de Latrabjarg est magnifique mais très mauvaise. Arrivés aux fameuses falaises, un vent violent et glacial (3°) nous saisit, mais il en faut plus pour nous décourager et nous grimpons tant bien que mal au sommet où nous trouvons des centaines de macareux que nous pouvons facilement approcher.

En redescendant en direction de Patreksförður, nous nous arrêtons à Rauðassandur, une plage de sable orange surprenante. Il est minuit lorsque nous decidons de rejoindre notre Guesthouse, la journée a été longue, nous avons parcouru environ 600km depuis Arnarstapì.