En ce moment
temps
06:56

Kerlingarfjoll et Hveradalir

le 24 août 2018
par Sig
Kerlingarfjoll et Hveradalir

Pour notre 4ème jour, vedur nous annonce une journée bien meilleure qui devrait nous permettre de faire ce qu'on a prévu de faire : Kerlingarfjöll et Hveravellir avant de rejoindre le nord de l'Islande. La route est longue et la randonnée que nous avons prévue également, nous partons donc assez tôt, vers 8h30 de la sympathique guesthouse de Steinsholt en direction de la piste 35.

Cette piste du Kjölur est vraiment superbe sur la première partie, le panorama impressionnant et le soleil qui se cache derrière les nuages pour réapparaitre à nouveau devant les montagnes nous permet de faire de très belles photos.

Kerlingarfjoll

Nous mettons finalement peu de temps pour arriver sur le site de Kerlingarfjöll puisque nous partons un peu avant 11H pour notre randonnée.

La première fois que nous étions venus, nous étions montés au-dessus du camping pour une randonnée improvisée mais cette fois-ci nous voulions faire la rando de Hveradalir (la rando officielle numéro 2).

On m'avait prévenu, ça grimpe beaucoup, mais alors beaucoup! Des amis ont fait cette rando avec leur enfant de 10 ans, on devrait donc y arriver.

C'est juste à côté du parking que la rando démarre, il faut déjà passer le petit pont en direction des montagnes.

Tout de suite, un panneau indique 2 directions, une menant à la source chaude de Kerlingarfjöll pour se baigner (1km), l'autre indiquant Hveradalir (6.5km). Il faut je pense prévoir 3h30 pour faire cette randonnée A/R et ses 13km.

Kerlingarfjoll

La première partie est une interminable montée offrant un panorama incroyable sur la région.

D'en haut et par temps clair, on voit extrêmement loin et après 30 minutes de montée, les petites maisons rouges et vertes du camping paraissent minuscules.

Nous mettons 2h pour arriver sur le plateau avec notamment plusieurs montées assez raide dans les magnifiques névés des montagnes. Ici, nous sommes en altitude et la neige est très présente, même en juillet, quand on commence à monter.

Après presque 1H45 de marche, on arrive au panneau indiquant Hveradalir à 1.1km. Ici, les fumerolles sont déjà présentes avec leur odeur de soufre. Tout parait immense ici et les contrastes entre le blanc des névés et l'ocre des montagnes est saisissant. Nous descendons donc en direction de Hveradalir et là, on prend une vraie gifle... devant nous se dresse quelque chose d'indescriptible et d'ailleurs difficile à faire ressortir sur les photos tant tout est beau, à 360 degrés.

Kerlingarfjoll

On a l'impression d'être face à une peinture immense, les contrastes sont fous et ce n'est qu'en observant les randonneurs qui paraissent minuscules qu'on réalise l'immensité de l'endroit. Exceptionnel ! Nous restons une bonne demi-heure, impressionnés, devant ce spectacle avant de se résigner à faire demi-tour. Nous avons d'ailleurs hésité à continuer en contrebas car une autre rando avait l'air de faire le tour des montagnes, mais n'étant pas certains du temps nécessaire, nous reprenons le même chemin qu'à l'aller, direction Asgardur (le camping).

Le retour est beaucoup plus facile car majoritairement en descente. La descente en courant dans la neige comme des enfants restera d'ailleurs un grand souvenir! Nous mettons au final 4H A/R en comptant notre pause à Hveradalir, mais il est clair que nous ne regrettons pas cette demi-journée, très probablement un de nos meilleurs souvenirs d'Islande après nos 3 séjours.

Hveravellir

Sur la route du retour, nous faisons une petite halte vers la cascade Gýgjarfoss sur la route avant de rejoindre Hveravellir. Hveravellir, où l'oasis au milieu du désert. Cet endroit est surprenant car il parait vraiment sorti de nulle part. Comme nous ne nous sommes pas baignés à Kerlingarfjöll, nous le faisons à Hveravellir dans le bassin d'eau turquoise.

L'eau y est très chaude, probablement trop, à + de 40°. Nous ne restons pas trop longtemps dans le bassin du coup et on prend une demi-heure pour se promener sur les passerelles au beau milieu des fumerolles et des phénomènes géothermiques vraiment surprenants qui donnent des couleurs rouges, jaunes, vertes complètement improbables.

La route jusqu'à Saudarkrokur est interminable et nous rentrons bien fatigués à notre guesthouse avant un délicieux repas au restaurant "KK" de Saudarkrokur. En soirée, on décide de monter la route 748 jusqu'à Grettislaug. Il s'agit de 2 bassins d'eau chaude très bien aménagés entourés de pierres avec une vue superbe sur la mer. Il faut laisser 1000ISK dans une boite pour se baigner, baignade qui conclut en beauté cette journée mémorable.