En ce moment
temps
03:13
  1. Accueil >
  2. Récits
  3. > 2021
  4. > De Landsendi à Þerribjörg par la 917

De Landsendi à Þerribjörg par la 917

le 08 août 2021
De Landsendi à Þerribjörg par la 917

Aujourd'hui nous partons en direction du nord des fjords de l'est, une région très sauvage et souvent oubliée des touristes : Fagradalsfjöll.

Quand on se trouve près de Borgarfjörður Eystri et qu'on regarde vers le nord on voit de superbes montagnes dorées dominer la grande étendue de plage où se trouve notamment Húsey. Nous avions toujours voulu nous y rendre, c'est donc l'occasion !

La route 917 jusqu'à Landsendi

La route 917

La route 917 qui commence peu après Egilsstaðir et part en direction du nord est plate et dans un excellent état, même si elle est en terre. Il faut rouler près de 30 kilomètres sur cette route avant d'arriver au début des lacets de la 917. 

Cette route est de toute beauté, lorsque l'on est au sommet la vue en direction des grandes étendues de plages en contrebas est incroyable et le contraste entre l'eau, la plage et les herbes d'un vert très vif sont magnifiques.

C'est juste avant ces lacets, au pied de ceux-ci, que se trouve un petit parking qui indique une première randonnée, celle de Landsendi.

La randonnée de Landsendi

Landsendi

Landsendi signifie littéralement "La fin du pays" et c'est vrai que nous sommes au bout de la péninsule ici. Le départ de la randonnée se fait par un petit sentier qui part le long de la mer et il faudra tout d'abord traverser une rivière à pied.

La côte est très sauvage et les oiseaux sont nombreux ici, nous marchons au milieu de l'herbe et parfois même sur les plages, le chemin est pratiquement plat pendant 5 km (aller-retour) en direction de Ker jusqu'à la falaise de Landsendahorn.

Au bout de la randonnée se trouvent des falaises hautes de 200 à 300 mètres et des pentes rocheuses suspendues appelées Móvíkurflug. La roche se compose principalement de rhyolite de plusieurs couleurs mais surtout de couleur jaunâtre, brun clair ou gris verdâtre. 

La balade est très sympa et vraiment facile mais nous sommes sous un épais brouillard qui devrait totalement se dissiper en montant le long de la route 917.

La randonnée de Þerribjörg

La vue de Þerribjörg

Belle surprise en arrivant au sommet de la 917, les nuages se sont totalement dissipés et le panorama est juste incroyable avec les Dyrfjöll près de Bakkagerdi en face.

C'est en haut, à la fin des lacets, que se trouve notre seconde randonnée du jour, celle qui mène aux falaises de Therribjörg (ou Therribjarg parfois...). Un petit chemin de montagne qui n'est absolument pas indiqué part sur la droite sur quelques kilomètres avant d'arriver à un parking avec le panneau de la randonnée. Les quelques kilomètres de cette piste (Hellisheiði Eystri) sont compliqués avec quelques montées courtes mais vraiment très raides sur un chemin très cabossé et caillouteux sur lequel notre Duster a parfois été un peu limite, notamment en raison de la présence de grosses pierres et de la garde au sol de notre 4*4, un peu juste par moment.

La randonnée fait plus de 10 km environ aller-retour et nous l'avons trouvé difficile car très vallonnée, mais le spectacle mérite vraiment l'effort. Le sentier est très mal balisé par contre et il nous a fallu parfois chercher les petits poteaux verts avant de comprendre dans quelle direction il fallait poursuivre...

Le sentier descend tout d'abord en suivant la piste en direction du nord-est sur un chemin rocailleux pendant 2 km environ avant d'arriver près d'un ruisseau. On se trouve alors entre deux montagnes :

  • Múlafjall, une montagne verte et noire de 572 m
  • Kullumúlagil, une montagne jaune orangée de 522 m

Þerribjörg

Le chemin passe le long du ruisseau, dans les herbes, pour monter entre les deux sommets. D'en haut, il est possible de descendre sur la plage au pied des deux falaises de þerribjörg ou encore de monter en direction du sommet orangé pour avoir une vue plongeante sur les falaises.

Lorsqu'on se trouve au sommet, la vue est encore plus impressionnante, les couleurs que nous apercevions d'en face, quand nous étions sur les hauteurs de Bakkagerdi, sont bien celles que nous avons sous nos yeux à présent. Les contrastes sont de toute beauté et son magnifiés par le grand ciel bleu que nous avons la chance d'avoir cet après-midi.

Après avoir longuement admiré et photographié les falaises,  nous reprenons le chemin inverse pour retourner au parking, la montée est un peu longue pour revenir et la fatigue cumulée avec avec la randonnée du matin commence à se faire sentir...

Le rocher de Ljósastapi sur la plage de Skjólfjörur

Ljósastapi

De retour au parking, nous poursuivons de l'autre côté de la 917 en redescendant en direction de Vopnafjörður. Sur la route nous faisons une halte sur la plage de Skjólfjörur où un petit sentier descend sur le sable.

Il fait encore plus de 20°, la plage est déserte et nous en profitons pour nous poser un peu pour admirer les rochers qui se dressent dans la mer, et notamment le fameux "rocher éléphant" de Ljósastapi.

Il est presque 20h quand nous arrivons à Seyðisförður après cette bonne journée de marche. Ce soir nous allons diner au Kaffi Lara - El Grillo Bar, probablement le meilleur rapport qualité/prix de la ville. La cuisine est simple mais savoureuse, notamment le mouton qui  est excellent.